Mettre en œuvre l’intervention… même lorsque les choses vont bien (S. Blanco, BCBA, Different Roads to Learning)

Article original : Implementing the Intervention…Even When Things are Going Well

Traduction :

Récemment, je travaillais avec un parent qui utilisait un TimeTimer avec son fils pour l’aider à reconnaître quand il était temps de se préparer pour le lit. Notre plan était de démarrer le chronomètre tous les soirs pendant qu’il était engagé dans une activité, de lui montrer le chronomètre et de lui faire répéter le nombre de minutes restantes, puis de lui faire dire à sa mère quand le chronomètre s’est déclenché. Pendant les premières semaines, ce plan a fonctionné à merveille. Le garçon pouvait voir le temps s’écouler, apporta le minuteur à sa mère quand il sonna, puis commença le processus pour se préparer à aller au lit sans se lancer dans des comportements de colère.

Je suis allé à une session de formation des parents après un mois d’intervention et la mère du garçon m’a informé que le minuteur ne fonctionnait plus. Lorsque nous avons commencé à parler, j’ai réalisé que la mère s’était éloignée de notre plan initial d’une manière assez courante. Comme son fils a connu du succès, elle a utilisé la minuterie moins fréquemment. Puis, s’il se débattait, elle introduirait la minuterie. En effet, elle a commencé à utiliser la minuterie uniquement lorsqu’il se comportait mal, au lieu de l’utiliser comme un outil cohérent pour l’aider dans la routine du coucher.

Ce type de dérive procédurale (lorsqu’il y a un changement non intentionnel ou non planifié dans la procédure décrite pour l’intervention) est très courant pour les parents, les enseignants et les psychologues ABA. Il est important de comprendre ce type de dérive afin qu’elle puisse être corrigée lorsqu’elle se produit.

Voici quelques points à retenir lors de la mise en œuvre d’une intervention :

  • Tout d’abord, toute intervention doit inclure un plan clair pour atténuer l’intervention. Dans l’exemple ci-dessus, le TimeTimer était un outil approprié pour cet enfant particulier, qui n’avait que quatre ans. Mais nous ne voulons pas qu’il compte sur la minuterie pendant toute la durée de l’enfance ! Un plan devrait inclure comment atténuer l’intervention avec des étapes spécifiques et des exigences spécifiques de maîtrise.
  • L’utilisation du TimeTimer est considérée comme une intervention antérieure. Cela signifie que nous mettons en œuvre un changement dans l’environnement avant tout comportement problématique pour aider l’enfant à se renforcer et à réussir. Les interventions antérieures doivent être mises en œuvre de manière cohérente dans le cadre d’une routine, et non UNIQUEMENT lorsqu’un problème de comportement survient. S’il n’est implémenté que lorsque le problème se produit, il ne s’agit plus d’une intervention antérieure.
  • Si nous implémentons un outil (comme TimeTimer) uniquement lorsque des problèmes de comportement surviennent, il est possible que l’outil devienne aversif pour l’enfant et aboutisse éventuellement à une augmentation de l’ampleur du problème.
  • Envisagez d’utiliser des outils pour les personnes qui mettent en œuvre l’intervention pour leur rappeler les étapes spécifiques. Par exemple, vous pouvez créer un modèle vidéo et demander au parent (ou à un autre adulte mettant en œuvre l’intervention) de le regarder tous les deux jours. Ou vous pouvez publier les étapes dans un espace libre pour être revues régulièrement.
  • Enfin, nous devons nous rappeler que quelques bons jours d’affilée sans aucun exemple de comportement problématique ne signifie pas que le problème est résolu. C’est pourquoi la première étape décrite ci-dessus est si importante. Nous voulons enseigner aux enfants les comportements de remplacement et leur donner de nombreuses occasions de réussir.

En fin de compte, nous avons pu réimplémenter la procédure avec ce parent et voir plus de succès continu avec ce cas particulier. Nous avons également décidé d’afficher les étapes de l’intervention au dos du TimeTimer pour un examen facile au quotidien.

Cependant, dans certains cas, vous devrez peut-être créer une intervention entièrement nouvelle à l’aide de différents outils. Le but est d’être clair sur les étapes de l’intervention et de les maintenir lors de la mise en œuvre de l’intervention.

Publié dans A.B.A., Accompagnements, Autisme

Abonnez-vous à notre newsletter

Connexion

Archives

Commentaires récents