Soutien de la Direction Régionale Académique à la Jeunesse, à l’Engagement et aux Sports de la Région Académique de Bretagne, au projet “Sport & Autisme” de l’association A.B.A. – Ille-et-Vilaine

C’est avec beaucoup de plaisir que nous vous annonçons le soutien de la Direction Régionale Académique à la Jeunesse, à l’Engagement et aux Sports de la Région Académique de Bretagne dans du Fond de Développement de la Vie Associative, au projet “Sport & Autisme” de l’association.

Ce projet œuvre pour une meilleure accessibilité des personnes TSA, aux activités physiques et sportives en milieu ordinaire.

Publié dans Autisme, Soutien

Soutien de la Fondation Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine, au projet “Sport & Autisme” de l’association

C’est avec beaucoup de plaisir que nous vous annonçons le soutien de la Fondation Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine, au projet “Sport & Autisme” de l’association.

Ce projet œuvre pour une meilleure accessibilité des personnes TSA, aux activités physiques et sportives en milieu ordinaire.

Publié dans Autisme, Soutien

A.B.A. – Ille-et-Vilaine recherche de nouveaux locaux

Pour continuer à aider au mieux les personnes concernées par l’autisme, l’association A.B.A. – Ille-et-Vilaine recherche de nouveaux locaux.Ils devront se situer sur Rennes ou à sa périphérie, et d’être une superficie d’environ 50-60 m2.

Par avance, merci de nous faire part de vos propositions.

Publié dans Autisme

L’association A.B.A. – Ille-et-Vilaine vous souhaite un bel été !!!

L’association ABA – Ille-et-Vilaine vous souhaite un agréable été et d’excellentes vacances pour ceux et celles qui en ont.

Nous vous donnons rendez-vous pour notre prochain café/rencontre, le samedi 04 septembre.

A bientôt

Publié dans Autisme

Café/Rencontre/Ludothèque, le samedi 04 Septembre 2021

Notre Café/Rencontre/Ludothèque mensuel sera ouvert le samedi 04 Septembre 2020, de 14h30 à 17h30, au sein des locaux de l’association au 81, Bd Albert 1er (Rennes).

Lors de cet après-midi, le port du masque ainsi que le respect des gestes barrières seront obligatoires.

Exceptionnellement, il n’y aura pas de garderie.

Vous pourrez aussi consulter le catalogue, emprunter du matériel de la ludothèque.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Covid19-Gestes.jpg.
Publié dans Autisme, Café/Rencontres

Café/Rencontre/Ludothèque, le samedi 03 Juillet 2021

Du fait des conditions climatiques, nous sommes obligés d’annuler le pique-nique associatif prévu le 03 Juillet.

A la place, nous organisons notre traditionnel café/rencontres, de 14h30 à 17h00, au sein des locaux de l’association au 81, Bd Albert 1er (Rennes).

Lors de cet après-midi, le port du masque à l’intérieur, ainsi que le respect des gestes barrières seront obligatoires (distance minimale de 1m entre les personnes, …).

Vous pourrez aussi consulter le catalogue, emprunter du matériel de la ludothèque.

Vous pourrez aussi consulter le catalogue, emprunter du matériel de la ludothèque.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Covid19-Gestes.jpg.
Publié dans Autisme, Café/Rencontres, Ludothèque

Rencontre : Babouillec (Un endroit où aller)

Publié dans Autisme

Touquether : Le Festival solidaire dédié à l’autisme – 10 et 11 Juillet 2021

Autisme Info Service et le Touquet-Paris-Plage annoncent la création d’un grand festival musical et culturel, dédié à l’autisme. Cet événement solidaire est initié par Autisme Info Service, première plateforme nationale et gratuite d’écoute et de soutien pour les personnes autistes, leurs familles et leurs aidants, cofondée par Samuel Le Bihan et Florent Chapel.
Le Festival Touquether a pour ambition de rassembler artistes, personnalités, medias et public, autour d’une cause encore peu connue : l’autisme.

Aller sur le site

Publié dans Autisme

Replay – Conférences “Sommeil et Troubles du Neuro-Développement” (Aviesan)

Pour le replay : Aller sur ce site

Publié dans Autisme, Formation

Soutenir les parents et les familles (Different Roads to Learning)

Article original : Supporting Parents and Families

Traduction :

Dans le monde idéal, chaque enfant aurait des parents et d’autres membres de la famille aimants qui sont engagés dans leur éducation, leurs activités sociales, leur santé et leur bien-être et leurs loisirs. Cet engagement offre une protection pour l’enfant, un lien affectif pour la famille et des opportunités pour les parents de transmettre leur sagesse et leurs valeurs. Les gardiens enseignent explicitement et implicitement à leurs enfants par le biais de la modélisation, de la conversation et de l’interaction chaque jour.

Pour les familles qui incluent des personnes atteintes du spectre autistique, les parents et les tuteurs peuvent parfois bénéficier d’un soutien supplémentaire pour s’engager et aider leurs enfants. De plus, lorsque les enfants reçoivent des services ABA, il est essentiel que les accompagnants soient inclus dans la planification et la prestation des programmes.

Une raison importante pour inclure les parents et les autres membres de la famille dans l’intervention d’ABA est qu’ils sont des sources clés d’information et d’orientation pour les analystes du comportement. Personne ne connaît mieux les enfants que les gens qui les aiment. L’exploration des fonctions du comportement, puis l’élaboration de plans pour les stratégies d’enseignement et de soutien du comportement les plus efficaces nécessitent une collaboration avec les parents ou les soignants les plus proches. Si un analyste du comportement veut connaître les renforçateurs et les facteurs de motivation d’un enfant, il doit parler à l’enfant. Si l’enfant est incapable de communiquer avec l’analyste du comportement, les personnes proches sont la deuxième meilleure source d’information. Les parents ou autres proches aidants peuvent fournir une mine de connaissances sur leurs enfants qui ne sont peut-être pas encore en mesure de parler pour eux-mêmes.

Ensuite, les parents ou tuteurs sont les fournisseurs du consentement pour l’évaluation et l’accompagnement de leur enfant. Ils doivent être activement impliqués dans la décision des objectifs à fixer, de la manière dont le comportement doit être évalué et de la manière dont les interventions doivent être mises en œuvre. Les objectifs et les interventions devraient être fondés sur les valeurs et la culture de la famille, et non sur l’analyste du comportement. La seule façon de le faire de manière authentique est de se connecter de manière significative avec la famille et d’engager une conversation respectueuse sur leurs besoins et leurs préférences. Aux côtés de l’enfant, les parents et/ou les soignants sont les membres les plus essentiels de l’équipe.

Une autre raison d’impliquer les accompagnants dans la planification et la mise en œuvre des interventions comportementales est simplement qu’ils ont un accès presque continu à leur enfant et peuvent donc avoir le plus d’impact. Si un accompagnant qui est avec l’enfant pendant la majeure partie de la journée a une bonne compréhension de la façon de mettre en œuvre des interventions comportementales, y compris les stratégies basées sur les antécédents, les interventions linguistiques et l’enseignement de l’environnement naturel, la puissance de l’intervention est considérablement amplifiée. Non seulement l’enfant bénéficie d’opportunités d’apprentissage et de soutien positif tout au long de la journée, mais la généralisation et le maintien des compétences acquises dans le cadre d’une thérapie plus formelle sont considérablement améliorés.

Voici quelques réflexions sur la façon de faciliter cette collaboration, mais rappelez-vous que chaque parent ou accompagnant est différent et doit être approché et traité de la manière qui lui convient le mieux.

  • Tout d’abord, examinons le terme « formation des parents ». Bien que le terme signifie « former les parents à l’ABA », il implique également que les parents doivent être formés pour être des parents. Non seulement c’est inexact, mais cela peut sembler blessant ou arrogant. N’oubliez pas non plus que tous ceux qui viennent à la formation parentale ne sont pas des parents, et que tous ceux qui viennent à la formation parentale n’ont pas besoin d’apprendre les mêmes choses. Certains parents ou tuteurs sont très nouveaux dans ces formations, et d’autres sont profondément impliqués depuis longtemps, mais nous pouvons tous bénéficier de la collaboration. Les sources de financement appellent souvent le service « formation des parents », donc nous pouvons être coincés avec le terme, mais il peut être très utile d’expliquer aux parents et aux accompagnants dès le début qu’on ne leur dira pas quoi faire, ils sont ne seront pas jugés, et tout le monde est ici pour la même raison : travailler ensemble pour aider leur enfant.
  • Comme mentionné ci-dessus, tous ceux qui reçoivent une formation parentale ne sont pas des parents. N’oubliez pas que les familles peuvent avoir des configurations très différentes, et parfois les enfants sont pris en charge par d’autres que leurs parents. Parfois, les grands-parents, les tantes, les oncles ou les frères et sœurs plus âgés sont impliqués dans l’éducation des enfants. Pour diverses raisons, des aidants rémunérés sont parfois impliqués. Quiconque fait partie du monde de l’enfant au quotidien peut bénéficier de la collaboration avec l’équipe d’intervention comportementale de l’enfant
  • N’oubliez pas que même si la personne qui reçoit l’intervention comportementale est techniquement l’enfant, toute personne concernée par les services de l’enfant doit être traitée selon les mêmes principes que l’enfant. Prenez le temps d’évaluer les désirs, les besoins et les motivations de la personne qui s’occupe de l’enfant, et pas seulement en relation directe avec son enfant. Les aidants décrivent généralement facilement ce qu’ils veulent que leur enfant reçoive de l’accompagnement, mais nous pouvons également demander ce que les aidants veulent pour eux-mêmes. Nous pouvons et devons également demander comment les aidants préfèrent apprendre, recevoir des commentaires, évaluer les progrès et interagir avec nous. Certains aidants préféreront une expérience hautement technique et apprécieront les graphiques et les articles de revues, tandis que d’autres préféreront des conseils pratiques. Certains aidants voudront procéder lentement et étape par étape, et d’autres voudront avoir un plan d’ensemble.
  • Comme indiqué ci-dessus, cela dépendra du parent ou du tuteur, mais dans la plupart des cas, il est conseillé de commencer par utiliser un langage accessible, en introduisant le jargon uniquement si nécessaire ou souhaité. La plupart des accompagnants doivent savoir comment aider leur enfant aujourd’hui et demain, et n’ont pas besoin de connaître les procédures compliqués de renforcement ou la terminologie technique qui peuvent être rebutants ou bouleversants. Bien sûr, si un parent préfère la terminologie technique, il est tout à fait approprié de l’utiliser et de lui présenter des livres, des sites Web et d’autres ressources pour fournir tout contexte et théorie qui pourraient les intéresser.
  • Soyez clair et aimable en fixant des limites. La collaboration avec les aidants signifie généralement s’impliquer dans leur famille à un niveau plus profond et plus compatissant que les autres professionnels. Ils peuvent être proches de leur dentiste ou pédiatre, mais la plupart ne verront probablement ces professionnels que quelques fois par an, et non à leur domicile. Les membres de l’équipe ABA, en revanche, sont généralement impliqués dans la vie familiale plusieurs fois par semaine, souvent au domicile de la famille, et il n’est pas inhabituel ou problématique de se préoccuper les uns des autres. Les directives éthiques contre le développement de relations duelles peuvent être respectées avec gentillesse, dans un contexte plus large, et doivent être cohérentes et non inattendues pour la famille.
  • Soyez respectueux des demandes concurrentes. N’oubliez pas qu’en tant que professionnel, votre interaction avec l’aidant est principalement en relation avec l’enfant qui reçoit des accompagnements, mais les aidants ont souvent d’autres responsabilités à équilibrer. Ceux-ci peuvent inclure d’autres enfants et membres de la famille, le travail et leurs propres besoins en matière de santé physique et mentale. Si un accompagnant n’est pas aussi réceptif que nous le souhaiterions, supposez de bonnes intentions et essayez d’analyser comment il pourrait être mieux soutenu pour participer. Parfois, cela signifie changer les attentes pour ce qu’ils peuvent faire, et d’autres fois, cela signifie fournir des ressources supplémentaires ou des suggestions différentes qui sont plus cohérentes avec leur situation.
  • Il est important de se rappeler de montrer de l’intérêt et de la compassion pour toute la famille. N’oubliez pas que l’enfant fait partie d’un ensemble et que les personnes qui sont importantes pour lui peuvent également l’être pour l’équipe. Non seulement ce niveau de considération mènera à de meilleurs résultats pour l’enfant parce que la famille sera plus engagée avec les professionnels, mais il se traduira également par une expérience plus enrichissante pour les professionnels. Nous sommes tous entrés dans ce domaine pour aider les gens; travailler dans le contexte de la famille nous permet d’aider plusieurs personnes à la fois.
Publié dans A.B.A., Accompagnements, Autisme

À Bordeaux, une colocation de jeunes adultes autistes pour développer leur autonomie (France Info)

À Bordeaux, de jeunes autistes vivent ensemble dans un appartement, deux fois par semaine. Loin du cocon familial, ce programme d’habitat inclusif leur permet d’apprendre les gestes du quotidien et de prendre leur avenir en main.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Habitat

Les particularités sensorielles des enfants TSA (Ideereka)

Publié dans Autisme, Formation

Le point sur ABA, TEACCH, PECS, et Montessori (Ideereka)

Publié dans A.B.A., Accompagnements, Autisme

Les schémas d’activité cérébrale peuvent différencier les filles autistes (par J. Vinçot)

Des mouvements différents : Les filles autistes et non autistes diffèrent dans leurs réponses cérébrales au mouvement biologique.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Les scientifiques tentent toujours de percer le lien entre sérotonine et autisme (par J. Vinçot)

Il y a 60 ans, un chercheur a découvert qu’il y avait un niveau sanguin de sérotonine plus élevé chez des enfants autistes. Environ un tiers des personnes autistes. L’explication n’est toujours pas trouvée. Un projet en cours devrait permettre de mieux analyser ce point, et de dégager peut-être des perspectives thérapeutiques.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Les troubles de la perception sensorielle – Une clé d’entrée pour comprendre la dyade autistique ? (EDI Formation)

Publié dans Autisme, Formation

Label Inclusion Autisme de la Fédération Sportive de l’ASPTT

Le 13 décembre 2016, au Comité National Olympique et Sportif Français, la Fondation Orange et la Fédération Sportive des ASPTT ont signé une convention dont l’objet est de permettre à des enfants autistes, de 1 à 17 ans, de faire du sport partout en France avec les clubs ASPTT, au contact d’enfants ordinaires.

Portée par des valeurs citoyennes, notre Fédération, dans le cadre de son nouveau projet fédéral 2021-2024, s’engage en faveur des enfants autistes en leur offrant la possibilité de pratiquer une activité physique et sportive comme tous les autres enfants.

Le programme éducatif et sportif est un dispositif d’inclusion, proposant aux enfants de 1 à 18 ans la possibilité de pratiquer des activités sportives au sein de groupes d’enfants ordinaires avec un accompagnement individualisé et qualifié.

Aller sur le site

Publié dans Autisme

Ecole inclusive : deux nouvelles victoires pour la scolarisation des enfants avec handicap (Cabinet d’Avocats Pascal Nakache)

Par deux décisions en référé du mois de mai, le tribunal administratif de Toulouse a ordonné au recteur de l’académie de Toulouse de rétablir dans leurs droits à la scolarisation deux enfants atteints de handicap ou d’autisme.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Droits & Législation, Scolarité

Replay – Dix webinaires diffusés pendant Journée Mondiale de l’Autisme (CRA Limousin)

Le 2 avril a eu lieu la Journée Mondiale de l’Autisme. A cette occasion, le CRA Limousin a proposé, en partenariat avec des acteurs du territoire, l’organisation de dix webinaires du 26 mars au 2 avril. Le concept de format court a permis de découvrir l’autisme par différents biais et de le comprendre dans sa globalité, ses typicités sensorielles, ou encore son approche éducative. Le Dr LEMONNIER, Directeur médical et pédopsychiatre au sein du CRA, a apporté en complément son éclairage sur les processus développementaux.

Aller sur le site

Publié dans Accompagnements, Autisme

Reprise : lancement du Pass’ Sport (HandiSport)

Une aide à la prise de licence ! Dans le contexte actuel, les associations et clubs sportifs s’inquiètent du retour de leurs adhérents, notamment les plus jeunes, lors de la reprise. Le confinement a rompu des habitudes, renforcé la place des écrans, et les effets sociaux de la crise peuvent contraindre de nombreuses familles à renoncer à prendre une licence pour leur enfant, une dépense qui peut paraître superflue.

Aller sur le site

Publié dans Autisme

Guide d’accompagnement pour les étudiants autistes et Asperger

Publié dans Autisme, Scolarité

Mini-série sur le formulaire de demande MDPH

« Parlons bien, parlons droits ! » est une mini-série originale expliquant comment remplir le formulaire de demande MDPH.

Aller sur le site

Publié dans Annonces, Droits & Législation

Psychanalyse et infertilité : un remède de perlinpin remboursé par la sécu (par J. Vinçot)

Le remède à l’infertilité, un peu de psychanalyse !

Lire l’article

Publié dans Formation

Un jugement impose à l’académie d’Aix-Marseille d’assurer le suivi d’un enfant autiste (Mars’Actu)

e vendredi 4 juin, le juge des référés du tribunal administratif de Marseille ordonne à l’académie d’Aix-Marseille de respecter le quota d’heures d’accompagnement de Lucas, un enfant autiste, qui doit bénéficié dans sa scolarité du concours accompagnant d’élève en situation de handicap (AESH). Cette décision intervient à la suite de la requête déposée par sa mère qui indique qu’il est suivi 12 heures au lieu de 18 heures préconisées, relatent nos confrères de La Marseillaise.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Droits & Législation, Scolarité

En France, les personnes autistes restent exclues du marché du travail (National Geographic)

Si la scolarisation des enfants et adolescents autistes est une gageure dans l’Hexagone, leur entrée dans l’âge adulte appuie leur marginalisation en les confrontant à un marché du travail quasi imprenable.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Emploi, Monde professionnel

Q&R avec Eric Hollander : Les traitements au cannabis pour l’autisme (par J. Vinçot)

Une interview d’Eric Hollander sur les effets du cannabis dans l’autisme.

Lite l’article

Publié dans Autisme, Formation

Crise sanitaire : rétablissement des CDAPH plénières et délai du RAPO (par J. Vinçot)

A partir du 1er juillet 2021, les CDAPH doivent retrouver leur formation plénière. Les délais de RAPO (recours administratifs préalables obligatoires) ne sont plus suspendus.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Droits & Législation

ONPAC – NEWSLETTER NUMÉRO 4 | Q2-2021

La dernière lettre électronique de l’ONPAC – Organisation Nationale des Professions de l’Analyse du Comportement

Aller sur le site

Publié dans A.B.A., Autisme

L’alexithymie et non l’autisme serait à l’origine des schémas de regard oculaire (par J. Vinçot)

Les personnes autistes et non autistes peuvent ne pas différer significativement dans leur façon de regarder les yeux pour obtenir des informations émotionnelles.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Faire accepter un psychologue ABA dans la classe (Ecole & Scolarité)

L’Education nationale a toujours reconnu la nécessité de « permettre à des personnels spécialisés venant de l’extérieur d’intervenir à l’école ». Des professionnels de la santé peuvent en effet contribuer étroitement à la mise en œuvre du PPS, en coopération avec les enseignants et les AESH.

Néanmoins, quand il s’agit des personnels du secteur libéral, les demandes pour une intervention se heurtent encore à bien des réticences, voire à des refus.  La publication d’un témoignage évoquant le processus très simple de l’intervention d’une psychologue ABA nous paraît susceptible de rendre service à d’autres familles.

Lire l’article

Publié dans A.B.A., Autisme, Scolarité

Autisme : Vivre et exister avec d’autres mots (originailes.fr)

Dans ce dernier épisode de la saison 1 de notre série de Podcasts « Atypique… et alors ! », nous sommes allés à la rencontre de Véronique, la maman d’Hélène dite « Babouillec autiste sans paroles » écrivaine si talentueuse et émouvante dans son expression.

Lire l’article

Publié dans Autisme

L’inclusion des personnes autistes : les activités physiques et sportives (CRA LR)

Publié dans Accompagnements, Autisme

Accès aux soins (CRA Bretagne)

L’accès aux soins est fondamental pour toute personne. Néanmoins, encore aujourd’hui, les personnes autistes et leurs proches rencontrent toujours de nombreux obstacles pour accéder aux soins : des problèmes somatiques insuffisamment diagnostiqués, un taux de recours faible à certaines spécialités, voire des refus de soins par certains professionnels, des obstacles en terme d’adaptation de la consultation (difficultés à communiquer, environnement inadapté, mobilité compliquée…).

Lire l’article

Publié dans Accompagnements, Autisme

Autisme et habitat inclusif, le long chemin… (La Tribune)

À côté de Montpellier, la MIA, Maison inclusive pour autistes, ouvre la voie de l’habitat inclusif pour jeunes adultes autistes déficitaires. Elle est le fruit de l’engagement entrepreneurial d’une mère, déterminée à créer un modèle économique hybride incluant la dimension formation. Récit d’un parcours engagé.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Habitat

Habitats inclusifs dans les Côtes-d’Armor. Ils veulent porter les projets en mode coopératif (Ouest-France)

L’association Gwitibunan présentera, les 18 et 19 juin, les habitats inclusifs qu’elle fera construire sur un terrain communal à Pommeret (Côtes-d’Armor). Une société coopérative d’intérêt collectif sera créée pour porter d’autres projets dans le département.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Habitat

Autisme : approches alternatives de thérapie génique pour traiter le syndrome de Rett (par J. Vinçot)

Une approche sur plusieurs fronts : Les nouvelles thérapies du syndrome de Rett visent la même cible sous différents angles.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Guide des démarches afin d’obtenir des aides pour financer les intervenants médicaux/paramédicaux et socio-éducatifs auprès de votre enfant

Guide des démarches afin d’obtenir des aides pour financer les intervenants médicaux/paramédicaux et socio-éducatifs auprès de votre enfant : Aller sur la page

Publié dans Autisme, Droits & Législation

Les classes inclusives pour les enfants autistes (Comprendre l’Autisme)

Cet article est une traduction d’un texte de 2017 publié dans Spectrum News Inclusive classes are best option for some children with autism dont vous trouverez les références complètes en bas de page.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Scolarité

Professionnalisation des accompagnant·e·s d’élèves en situation de handicap ? (Le blog de aeshloi2005)

Professionnalisation des accompagnant·e·s d’élèves en situation de handicap ? Malgré les promesses gouvernementales de ce quinquennat, la loi sur l’Ecole de la confiance et la circulaire sur l’Ecole inclusive de 2019, la professionnalisation des accompagnant-e-s d’élèves en situation de handicap n’est toujours pas un investissement conséquent consenti par le gouvernement !

Lire l’article

Publié dans Autisme, Scolarité

Evan, adolescent autiste suivi par France Télévisions depuis 12 ans, est en route vers l’autonomie (France Info)

Les équipes de France Télévisions ont suivi Evan depuis l’âge de 4 ans. L’adolescent autiste, désormais âgé de 16 ans, continue de se battre pour s’intégrer au mieux dans la société.

Voir le reportage

Publié dans A.B.A., Accompagnements, Autisme

Éducation : “Le cas des dys et des autistes illustre cruellement l’impuissance d’un système” (Marianne)

Dyslexie, dyspraxie, dysorthographie, … Autant de handicaps qui ont besoin en classe d’attentions spéciales et souvent d’un accompagnateur. Trop souvent, ils n’ont ni l’un ni l’autre. Il est donc urgent de modifier la formation des enseignants en les sensibilisant très tôt à la variété des publics auxquels ils feront face, estime notre chroniqueur Jean-Paul Brighelli.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Scolarité

TSA : Sensorialité, santé somatique et qualité de vie (PAARI)

Rediffusion du webinaire de la Journée Régionale de l’autisme 2021 organisée par Autisme-Ressources Hauts-de-France, les Centres de Ressources Autisme du Nord-Pas-de-Calais et de Picardie et l’Université de Picardie Jules Verne.

Voir le webinaire

Publié dans Accompagnements, Autisme

Unité d’Enseignement Élémentaire Autisme (UEEA) : le cas d’école de Rohrbach-lès-Bitche (classe-de-demain.fr)

Depuis la rentrée, l’école Jean Monnet de Rohrbach-lès-Bitche a ouvert une unité d’enseignement élémentaire pour enfants atteints de troubles du spectre autistique. Une grande première pour le département de la Moselle, qui complète ainsi son offre éducative. Matthieu Schallhammer, chef de service éducatif au sein de GCMS 3S, raconte la mise en place d’un tel projet.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Scolarité

Via Trajectoire : Outil de recherche et de présentation des établissements du secteur médico-social

Rechercher un ESMS : https://trajectoire.sante-ra.fr/Handicap/Rechercher

Publié dans Accompagnements, Autisme

Toulouse. Handicap : des pictos pour ne pas se perdre dans le métro (La Dépêche.fr)

Les 37 stations de métro des lignes A et B sont associées à des pictos permettant aux handicapés cognitifs et aux étrangers de se repérer. Un livre raconte comment cela a été possible.

Lire l’article

Publié dans Autisme

À 47 ans, j’ai découvert que j’étais autiste – soudain, tant de choses … (par J. Vinçot)

La vie des autres semblait toujours plus facile, mais il a fallu le diagnostic d’autisme de ma fille pour comprendre pourquoi

Lire l’article

Publié dans Autisme

Jurisprudence : obligation pour l’Education Nationale de remplacer les AESH absents (APF)

Le tribunal administratif de Nantes vient de rendre un jugement important pour les familles puisque celui-ci vient rappeler que l’Éducation Nationale a l’obligation de pourvoir au remplacement des accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH) qui sont en arrêt de travail.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Droits & Législation, Scolarité

Soutien de la CAF d’Ille-et-Vilaine, à notre action “Cafés/rencontres/temps de répit et Formations à la parentalité” de l’association

C’est avec beaucoup de plaisir que nous vous annonçons le soutien de la Caisse d’Allocations Familiales d’Ille-et-Vilaine, à nos Cafés/Rencontres pour les familles et nos actions de formation de l’association.

Ces actions sont un soutien fondamental à la parentalité pour les familles concernées par les Troubles du Spectre de l’Autisme.

Publié dans Autisme, Café/Rencontres, Formation, Soutien

Le diagnostic d’autisme de votre enfant à long terme (Different Roads to Learning)

Article original : Your Child’s Autism Diagnosis Long Term

Traduction :

Dans les années qui suivent immédiatement l’annonce d’un diagnostic d’autisme par un parent, il peut être particulièrement difficile de penser au diagnostic d’autisme de votre enfant à long terme. Mais alors que les parents défendent leur enfant et que les praticiens travaillent avec la famille pour créer des objectifs pour cet enfant, le long terme doit être pris en compte. Voici quelques suggestions pour vous aider à envisager le long terme, tout en vous concentrant sur des objectifs à court terme :

  • Créez un énoncé de vision. Un de mes livres préférés est From Emotions to Advocacy: The Special Education Survival Guide de Pam Wright et Pete Wright. Ce livre couvre tout ce que les parents doivent savoir sur la défense d’un enfant ayant des besoins spéciaux. L’une des premières choses qu’ils suggèrent est de créer un énoncé de vision. Ils décrivent cela comme «une image visuelle qui décrit votre enfant dans le futur». Bien que cet exercice puisse être difficile, il peut vous aider à vous concentrer sur ce qui est important pour vous, votre famille et votre enfant ayant des besoins spéciaux à long terme.
  • Regardez les comportements de votre enfant, puis essayez d’imaginer à quoi cela pourrait ressembler si votre enfant adopte toujours ce comportement dans cinq ou dix ans. Souvent, les comportements qui ne sont pas problématiques à trois ans sont très problématiques à 8 ou 13 ans. De tels comportements peuvent inclure le fait de serrer les gens dans ses bras de manière inattendue ou (pour les garçons) de laisser tomber leur pantalon jusqu’au sol en urinant (ce qui pourrait entraîner des brimades à un âge avancé). Bien qu’il soit facile de donner la priorité à d’autres comportements avant ceux-ci, il est important de se rappeler que plus un enfant a adopté un comportement depuis longtemps, plus il peut être difficile de le changer.
  • Parlez aux praticiens qui travaillent avec des élèves plus âgés. De nombreux praticiens ne travaillent qu’avec un certain groupe d’âge d’enfants. Bien qu’ils puissent être des experts pour le groupe d’âge avec lequel ils travaillent, il peut être utile de parler avec un praticien qui travaille avec des enfants plus âgés et de leur demander quels sont les déficits de compétences qu’ils constatent souvent, quelles recommandations ils peuvent faire et quelles compétences sont essentielles pour l’indépendance. à des âges plus avancés.
  • Parlez avec d’autres parents. Parler avec d’autres parents d’enfants ayant des besoins spéciaux peut être extrêmement bénéfique. Au fil des ans, j’ai travaillé avec des centaines de parents qui passent d’innombrables heures à se concentrer sur l’obtention des meilleurs résultats possibles pour leurs enfants. Et bien qu’il soit impossible de se préparer à tout ce qui arrivera dans la vie de votre enfant, il peut être utile de découvrir ce qui a aveuglé les autres parents alors que leurs enfants ayant des besoins spéciaux ont grandi.
Publié dans A.B.A., Accompagnements, Autisme

Pique-nique de l’association, Samedi 03 Juillet

Du fait de l’amélioration des conditions sanitaires, c’est avec plaisir que nous vous annonçons qu’à la place de notre café/rencontre mensuel, nous organisons un “déjeuner sur l’herbe” à Melesse, le Samedi 03 Juillet (réservé aux adhérents et partenaires).

Merci de nous confirmer et de nous indiquer le nombre de personnes que vous serez, afin que nous puissions nous organiser de notre côté en chaises, tables, … : Nous contacter

Publié dans Autisme, Café/Rencontres

Utiliser l’économie de jetons dans les classes d’autisme (Different Roads To Learn)

Article original : Using Token Economies In Autism Classrooms

Traduction :

Les économies de jetons sont utilisées dans de nombreux environnements différents. Ils sont généralement simples à mettre en œuvre et permettent d’obtenir les résultats souhaités pour le changement de comportement, en particulier dans les classes d’autisme. De plus, il existe des tonnes de recherches sur la meilleure façon de les utiliser. Si vous voulez obtenir les meilleurs résultats tout en favorisant l’indépendance de vos apprenants, ce n’est pas aussi simple que de simplement mettre quelques étoiles sur un graphique.

  • Utilisez une évaluation des préférences. Cela vous aidera à identifier les renforçateurs que votre apprenant pourrait vouloir gagner. Comme je l’ai mentionné dans des articles précédents, j’utilise souvent l’évaluation de renforcement pour les personnes souffrant d’un handicap grave (Fisher, Piazza, Bowman et Amari, 1996).
  • Définir le comportement cible. Quels comportements souhaitez-vous développer ? Et comment pouvez-vous les définir pour qu’ils soient clairement observables et mesurables. Par exemple, votre apprenant pourrait gagner des jetons pour avoir levé la main en classe ou répondu à une question en 3 à 5 secondes. Il est important que le comportement soit clair et que tous ceux qui utilisent l’économie symbolique s’entendent sur ce à quoi ressemble chaque comportement.
  • Choisissez vos jetons. Quand j’étais enseignant, j’avais une économie de jetons à l’échelle de la classe dans laquelle mes élèves gagnaient des trombones. Les trombones n’avaient aucune valeur au départ, mais une fois que les élèves ont compris le système, je pouvais mettre des trombones dans les sacs des élèves qui étaient assis tranquillement tout en continuant à enseigner ma leçon. Cela leur a permis de renforcer les comportements appropriés et de tirer le meilleur parti du temps d’enseignement. Pour d’autres étudiants, j’ai utilisé des éléments tels que des autocollants Blue’s Clues, des smileys que j’ai dessinés sur un morceau de papier et même des marques de pointage sur une fiche.
  • Choisissez quand et comment les jetons seront échangés. Avec le système de trombone dans ma classe, les échanges se faisaient en fin de journée. Une fois que tout le monde avait fait ses bagages et s’était assis à son bureau, nous avons fait le « décompte des trombones » et les élèves pouvaient décider s’ils voulaient dépenser ou économiser. Il y avait un menu d’options dont le prix allait de 10 à 100 trombones. C’était aussi un excellent moyen de renforcer certaines compétences de base en mathématiques (comme compter par cinq et par dizaines et effectuer des opérations de base). Pour les autres étudiants, ils pourront peut-être échanger des jetons après avoir gagné un montant fixe. Selon leur niveau de capacité, ce montant défini peut être très petit (comme 2 à 3) ou beaucoup plus grand (comme 25). Parfois, les élèves ont le choix d’articles ou d’activités, tandis qu’à d’autres moments, ils gagnent un article ou une activité présélectionné
  • Gardez-le individualisé. La réalisation d’une évaluation des préférences permet de s’assurer qu’elle est individualisée en fonction des éléments préférés de votre apprenant. Avec mes étudiants, le menu des objets/activités qu’ils pouvaient gagner a été généré grâce à une conversation avec eux.
  • Décidez si vous allez mettre en œuvre un coût de réponse. Pour mes étudiants, je n’ai jamais utilisé un système dans lequel ils pourraient perdre des jetons qu’ils avaient déjà gagnés. Mais vous constaterez peut-être que son utilisation peut aider. Tout dépend de votre apprenant particulier, ce qui rend le point suivant d’autant plus important
  • Prendre des données. Vous devez prendre des données pour savoir si votre économie symbolique vous aide à atteindre votre objectif avec les comportements cibles que vous avez définis.
  • Amincissez le renforcement au fil du temps ou modifiez les comportements cibles. Je ne veux pas qu’aucun de mes apprenants utilise une économie symbolique pour un comportement pour toute l’éternité ! Disons que je commence avec un jeune apprenant qui n’est pas assis pour l’instruction. Je peux démarrer l’économie des jetons en faisant gagner un jeton à mon étudiant pour chaque instance dans laquelle il est assis correctement pendant une période de temps spécifiée. Au fur et à mesure que mes élèves maîtrisent cela, j’augmenterai le temps nécessaire avant qu’un jeton ne soit gagné. Une fois qu’ils ont atteint l’objectif que je me suis fixé, je peux soit faire disparaître l’économie symbolique, soit conserver l’économie symbolique mais l’utiliser pour un nouveau comportement.

Publié dans A.B.A., Accompagnements, Autisme

Babouillec, « Voyage au centre d’un cerveau d’autiste » (Rivages) : L’alphabet muet (Livres Hebdo)

Plonger dans l’univers de Babouillec, c’est s’inviter dans une poésie de la vie, animée par la force de l’autisme, l’amour et l’écriture.

Parution de son nouveau livre

Publié dans Autisme

Au-delà du sport : Motricité, activité physique, sport, syndrome d’Asperger, autisme, etc. (par J.C. Grellier)

Que peut apporter la pratique des activités physiques et sportives à l’enfant autiste, compte tenu de ses difficultés dans les domaines perceptifs, moteurs, de communication, de socialisation ?

Lire l’article

Publié dans Autisme

De la lettre au Président de la République des chefs de service de pédopsychiatrie (par J. Vinçot)

Tous les chefs de service de pédopsychiatrie se sont fendus d’une lettre au Président de la République. Sans tenir aucun compte des besoins exprimés par les usagers.

lire l’article

Publié dans Autisme

À la Maison de Vincent, la vie rêvée des autistes (Le Figaro)

Dans un cadre familial, ce lieu novateur, né de l’histoire personnelle de la comédienne Hélène Médigue, accueille des autistes avec une prise en charge unique. Un refuge qui vient rompre avec la violence de parcours souvent très chaotiques en psychiatrie ou en institution

Lire l’article

Publié dans Autisme, Habitat

Evasion Handicap Famille : les vacances des aidants et de leurs proches (Handirect)

L’Ufcv, acteur majeur des vacances adaptées depuis plus de 40 ans, et VVF, spécialiste des vacances familiales en village, unissent leurs forces pour accueillir des personnes handicapées et leurs familles sur des séjours adaptés avec un dispositif inédit soutenu par la Fondation Orange. Son nom : Evasion Handicap Famille

Lire l’article

Publié dans Autisme

Ressources pour promouvoir l’hygiène dentaire et le succès chez le dentiste (Different Roads to Learn)

Article original : Resources for Promoting Dental Hygiene and Success at the Dentist

Traduction :

La résistance associée aux visites chez le dentiste est un défi bien trop courant pour de nombreuses personnes atteintes (ou non) d’un trouble du spectre autistique (TSA). Une telle résistance peut conduire à l’utilisation de contention ou à une prise en charge pharmacologique et, malheureusement, dans certains cas, elle peut être associée à des soins dentaires préventifs inadéquats ou à des retards d’accès au traitement, ce qui peut entraîner des complications de santé plus graves. Plus précisément, les personnes autistes nécessitant des besoins spéciaux tels que la dentisterie anesthésique, peuvent faire face à de longues attentes pour obtenir un service (Bai, 2020). En outre, les interventions qui reposent fortement sur la formation à l’exposition nécessitent un cadre clinique capable de faire cet investissement qui est souvent entravé par des contraintes de facturation, un remboursement d’assurance limité et d’autres obstacles logistiques.

Cette liste de ressources annotées a été créée pour servir de référence utile aux familles, aux cliniciens et aux éducateurs. Nous avons également incorporé des ressources pour les fournisseurs de soins dentaires, car certaines recherches suggèrent que la majorité des dentistes se sentent anxieux ou mal à l’aise de traiter des patients ayant des besoins spéciaux (par exemple, Dao et al., 2005). Nous présentons des ressources en ligne qui mettent en évidence des stratégies et des informations pour surmonter la myriade d’obstacles entourant les soins dentaires. Nous espérons que ces informations partagées ci-dessous soutiendront vos efforts, favoriseront la coopération et aideront à améliorer les résultats dentaires. Cet article a été initialement publié il y a quelques années et est maintenant développé et mis à jour.

Ressources pour les familles (vidéo / audio):

  • Préparation de l’enfant – Dentisterie pédiatrique de Bergen. Sur cette page très utile, le Dr Purnima Hernandez partage plusieurs modèles vidéo et récits pour les parents, les prestataires et les enfants. Les vidéos présentent des outils spécifiques et leurs sons correspondants qui peuvent aider à préparer votre enfant à une visite de nettoyage. Ces vidéos exposent l’enfant à certaines des expériences sensorielles les plus potentiellement aversives d’une manière brève et non menaçante.
  • Faciliter l’accès chez le dentiste pour les enfants autistes. Ce blog vidéo utile du Dr Mary Barbera décrit plusieurs stratégies que vous pouvez envisager pour faciliter les visites chez le dentiste et les soins bucco-dentaires. Le Dr Barbera discute de l’importance d’une réflexion approfondie sur les visites passées, de l’apprentissage de ces expériences et de l’établissement d’objectifs raisonnables. Elle modélise certaines de ces stratégies dans cette vidéo de 11 minutes.
  • Autisme: rendre le brossage des dents possible / amusant. Cette vidéo de 12 minutes réalisée en 2013 par Autism Live comprend une entrevue avec le Dr Jonathan Tarbox et aborde le rôle des procédures de renforcement et de mise en forme / d’exposition. Plus précisément, le Dr Tarbox décrit des stratégies pour réduire la motivation à s’échapper, y compris des critères pour guider la progression graduelle et une utilisation prudente des sondes pour guider les efforts de tolérance. Il discute également de l’importance de limiter l’accès aux récompenses à prix élevé afin qu’elles ne puissent être atteintes qu’en accomplissant une tâche donnée, par exemple le brossage des dents.
  • Boîte à outils dentaire. Reconnaissant que de bonnes habitudes de santé bucco-dentaire peuvent être difficiles pour de nombreuses personnes atteintes d’autisme, Autism Speaks a collaboré avec Colgate et Philips-Sonicare pour créer cette vidéo de 10 minutes. Il fournit des conseils aux familles afin qu’elles puissent aider leurs proches atteints d’autisme à accéder à un fournisseur de soins dentaires approprié, ainsi que sur la façon de choisir la bonne brosse / dentifrice et de mettre en pratique les compétences à la maison, y compris la préparation de la première visite. Deux dentistes ont partagé leurs expériences au service de patients atteints d’autisme en proposant de nombreuses suggestions, par exemple comment adapter l’examen en fonction des réactions de l’enfant.
  • Comment aider votre enfant autiste lors d’un rendez-vous dentaire | Conseils sur l’autisme par Maria Borde. Cette rapide vidéo de 3 minutes de Maria Borde présente de nombreuses stratégies pour aider à se préparer pour le dentiste. Voici quelques conseils mentionnés pour les enfants autistes chez le dentiste: les préparer à l’avance en leur montrant les outils et en les mettant à l’aise avec les outils, en apportant une tablette avec les émissions préférées de votre enfant comme distraction, et en utilisant des lunettes de soleil et des écouteurs antibruit pour les enfants qui trouvent les lumières vives ou les sons forts aversifs.

Ressources pour les familles (documents imprimés):

  • Guide d’information dentaire sur l’autisme pour les familles et les soignants. Dans le but de créer des guides d’information pour les familles des personnes atteintes d’autisme, les prestataires de services et les professionnels dentaires, le Southwest Autism Research & Resource Centre (SARRC) a publié ce livret en collaboration avec des experts dentaires et des universitaires. Ce livret bien organisé et convivial contient des informations générales sur l’importance d’une bonne hygiène et de bons soins bucco-dentaires. Il fournit une liste complète de suggestions pour planifier le rendez-vous chez le dentiste, y compris un exemple de formulaire à utiliser lorsque vous appelez le dentiste pour fixer le rendez-vous initial. Les sections relatives à la préparation de la visite au cabinet et à la réalisation des soins bucco-dentaires à domicile sont particulièrement détaillées et utiles. Enfin, il existe des informations sur l’utilisation de plombages fluorés et métalliques (amalgames) pour aider les parents à mieux s’informer sur ces produits.
  • Emmener votre fils / fille atteint d’un trouble du spectre autistique chez le dentiste. Cette ressource a été préparée par l’Indiana Resource Center for Autism. L’article contient de nombreux conseils utiles, comme apporter la brosse à dents et le dentifrice de l’enfant à la visite chez le dentiste pour les familiariser et avoir le fauteuil dentaire déjà en position inclinée pour les enfants qui n’aiment pas être reculés mécaniquement. Une stratégie Tell / Show / Do est décrite pour promouvoir la coopération et la participation lors des routines dentaires. Cette stratégie consiste d’abord à décrire verbalement l’étape à venir, puis à afficher l’outil ou l’instrument et à permettre à l’enfant de le voir, et enfin, à réaliser l’étape. Les annexes comprennent une liste de livres, un exemple d’histoire sociale et un calendrier visuel pour visiter le dentiste.
  • Sourires sains pour l’autisme: conseils d’hygiène bucco-dentaire pour les enfants atteints de troubles du spectre autistique. Cette publication est basée sur une collaboration du National Museum of Dentistry, du Kennedy Krieger Institute’s Center for Autism and Related Disorders et de l’Université du Maryland Dental School. Il présente les meilleures pratiques liées aux soins de santé bucco-dentaire pour les enfants atteints de TSA. Ce livret met en évidence l’importance de la modélisation parentale et recommande aux parents d’investir du temps dans le choix d’une brosse à dents, d’un dentifrice et de la soie dentaire qui conviennent le mieux à l’enfant. Les lignes directrices pour aider les enfants à se brosser les dents et à utiliser la soie dentaire avec succès sont conformes aux principes d’analyse comportementale bien établis et sont conviviales pour les consommateurs, tout comme les suggestions concernant l’accès aux soins dentaires (par exemple, trouver un fournisseur de soins dentaires, se préparer pour la visite initiale). Ce livret comprend des cartes de séquençage visuel bien conçues, des histoires sociales et un dictionnaire d’images.
  • Aider votre enfant à surmonter la peur du dentiste et à développer des habitudes d’hygiène bucco-dentaire à vie. Dans cette ressource partagée par Solving Autism, les lecteurs trouveront un bref aperçu des défis communs observés chez les enfants autistes, des conseils pour trouver le bon dentiste, y compris des questions utiles à poser et des stratégies proactives en préparation de la visite. Il existe également un ensemble de suggestions conviviales pour développer de saines habitudes d’hygiène bucco-dentaire.
  • Autisme et soins dentaires: un guide pour leur traitement oral. Dans cette ressource, les Drs. Greg Grillo et David Hudnall proposent de nombreuses stratégies utiles pour se préparer aux prochaines visites chez le dentiste, ainsi que des conseils et des techniques pour promouvoir le développement de bonnes habitudes de santé bucco-dentaire. Ils discutent de la sédation ainsi que des avantages de fractionner les composants de l’examen sur plusieurs visites. Cette ressource est disponible en espagnol (Autismo y el Cuidado Dental) et fait également référence à un blog en espagnol.
  • Conseils de santé dentaire pour les parents et les soignants d’enfants atteints de troubles du spectre autistique. Cette fiche d’information préparée par le Département de la santé de l’État de Washington et le programme DECOD (Enseignement dentaire aux soins des personnes handicapées) de l’Université de Washington fournit une liste très utile de questions pour guider les conversations initiales avec le dentiste. Il comprend un éventail de conseils et de stratégies pour préparer la visite, ainsi que des actions pour le jour de la visite.

Ressources pour les professionnels dentaires:

  • Guide d’information dentaire sur l’autisme pour les professionnels. Ce guide a été créé par SARRC pour les professionnels dentaires. Outre des informations sur les problèmes dentaires pertinents associés aux TSA, et à quoi s’attendre avec un patient atteint de TSA, le guide offre des informations précieuses sur des éléments spécifiques à inclure dans une trousse de bienvenue. La préparation du professionnel et du patient à l’expérience est une stratégie importante pour qu’une personne atteinte de TSA réussisse à se rendre dans une clinique dentaire. Le guide propose des suggestions telles que l’envoi de photos de l’équipe dentaire et du cabinet avant la visite et la fourniture de brochures (le cas échéant) et de questionnaires destinés aux parents pour en savoir plus sur les défis comportementaux existants et les préférences sensorielles en matière de préparation.
  • Boîte à outils dentaire Autism Speaks. La boîte à outils dentaire d’Autism Speaks s’adresse aussi bien aux parents qu’aux professionnels. Plus précisément, la vidéo de 10 minutes contient des conseils d’experts dentaires ayant de l’expérience dans le traitement des patients atteints de TSA et souligne l’importance de l’établissement de relations pour une expérience réussie. La boîte à outils propose également un calendrier visuel que les professionnels dentaires peuvent adapter pour aider leurs patients à anticiper et à tolérer les différentes étapes et activités qui se produiront lors de leur visite à la clinique. Autism Speaks propose également une analyse détaillée des tâches pour le brossage des dents. Comme c’est le cas pour chaque analyse de tâches, celle-ci doit être adaptée individuellement pour cibler les besoins, les compétences et les déficits de l’enfant.
  • Fiche d’information pour les professionnels de l’Université de Washington. Cette fiche d’information préparée par le Département de la Santé de l’État de Washington et le DECOD de l’Université de Washington décrit les symptômes des TSA, les comorbidités fréquemment associées et les stratégies pour les professionnels dentaires pour gérer les patients autistes. Cette ressource offre des conseils pour promouvoir la coopération dans le fauteuil dentaire et des conseils spécifiques sur les techniques à utiliser avant et pendant le rendez-vous. En outre, la gestion des crises pendant le traitement et les moyens de gérer les signes visibles de traumatisme sont brièvement résumés. Ceci est important étant donné que de nombreuses personnes autistes développent une activité épileptique. Une fiche d’information analogue pour les professionnels dentaires a également été élaborée pour le TDAH, le syndrome de Down et la paralysie cérébrale.
  • Institut national de la santé infantile et du centre de ressources pour le développement humain (NICHD), Practical Oral Care for People with Autism. Il s’agit d’un manuel destiné aux médecins de soins bucco-dentaires créé par le NICHD en collaboration avec l’Association nationale de recherche dentaire et craniofaciale. Le livret fait partie d’une série sur la prestation de soins bucco-dentaires aux personnes ayant des troubles du développement, notamment les TSA, la paralysie cérébrale, le syndrome de Down et la déficience intellectuelle. Le manuel sur l’autisme énumère les problèmes et les problèmes de santé bucco-dentaire courants chez les personnes atteintes de TSA et leur fournit des stratégies de soins. Des moyens spécifiques pour se préparer aux patients qui présentent des «mouvements corporels inhabituels et imprévisibles» et une sensibilité aux stimuli sensoriels sont proposés.
  • Soins dentaires – Cours de formation continue. Dental Care propose un cours de formation continue gratuit pour les professionnels dentaires, dans le but de promouvoir la compréhension des TSA et de préparer les apprenants à servir les patients avec ce diagnostic. Le contenu du cours est complet et fournit des modules sur la création d’un bureau sensoriel convivial, le développement d’un protocole de bureau pour les patients atteints de TSA, l’utilisation d’un calendrier visuel et des stratégies de gestion du comportement pour augmenter le comportement approprié. Le cours est destiné à tous les types de professionnels dentaires ainsi qu’aux étudiants en médecine dentaire et est auto-didactique.
  • Tolérance aux examens dentaires avec le Dr Kelly McConnell – ABA Inside Track. Ce podcast d’une heure et 22 minutes avec le Dr Kelly McConnell par ABA Inside Track présente des recherches récentes sur l’analyse du comportement pour aider les enfants autistes à mieux tolérer les rendez-vous chez le dentiste. Il mentionne des stratégies qui pourraient être envisagées lorsque des enfants autistes rencontrent leur dentiste, ainsi que des choses à éviter. Une distinction est faite entre la désensibilisation et l’exposition graduée car cette dernière peut être une description plus précise des procédures généralement utilisées. Comme partagé avec de nombreuses ressources décrites dans cet article, il a été discuté que les ajustements et les demandes accrues devraient être effectués progressivement.

References:

Bai, N. (2020, February 24). For patients with special needs, any dentist is hard to find.    https://www.ucsf.edu/news/2020/02/416726/patients-special-needs-any-dentist-hard-find

Dao L. P., Zwetchkenbaum S., & Inglehart M. R. (2005) General dentists and special needs patients: Does dental education matter? Journal of Dental Education, 69(10), 1107-15. PMID: 16204676.

Citation for this article:

Celiberti, D., Sivaraman, M., & Gupta, Y. (2021). Consumer Corner: An updated and annotated list of online resources for promoting dental hygiene and success with dental care. Science in Autism Treatment, 18(5)

Publié dans Autisme

Renforcement différentiel d’un comportement incompatible (Different Roads To Learn)

Article original : Differential Reinforcement of Incompatible Behavior

Traduction :

Aujourd’hui, nous allons examiner de plus près le renforcement différentiel des comportements incompatibles (DRI). La DRI est définie comme «une procédure pour réduire le comportement problématique dans laquelle un renforcement est fourni pour un comportement topographiquement incompatible avec le comportement ciblé pour la réduction et retenu à la suite de cas de comportement problématique (par exemple, s’asseoir sur un siège est incompatible avec la marche dans la pièce. ) (Cooper, Heron et Heward, 2007).

Examinons quelques exemples de DRI en action:

  • Mme Clark enseigne dans une salle de classe avec six élèves autistes. Un de ses élèves a récemment commencé à lui pincer les bras. Elle prend des données sur le comportement et découvre qu’il fonctionne pour l’attention. (Lorsqu’il lui pince les bras, elle ou l’aide d’un enseignant vient et lui dit «pas de pincement».) Elle a décidé de mettre en œuvre une intervention qui utilise DRI. Elle lui apprend à s’asseoir les mains entrelacées sur son bureau. C’est un comportement incompatible avec le pincement car il n’est pas capable de pincer alors que ses mains sont entrelacées. Elle et l’aide de l’enseignant le renforcent pour avoir entrelacé ses mains (venez lui dire «bon travail» ou «j’aime la façon dont vous êtes assis») et ne lui accordent pas d’attention quand il se pince les bras.
  • Carly a une fille de 9 ans. Lorsque sa fille veut interrompre ses devoirs, elle tend la main et frappe le bras de Carly. Carly dit généralement: «Avez-vous besoin d’une pause maintenant?» Ensuite, elle lui permet de faire une pause de cinq minutes. Carly a reconnu que l’intensité des coups de sa fille semblait augmenter et elle craignait de se blesser. Elle a décidé de mettre en œuvre une intervention utilisant DRI. Elle a mis une minuterie sur la table à la portée de sa fille et lui a appris à toucher la minuterie quand elle voulait faire une pause. C’est un comportement incompatible car sa fille ne peut pas simultanément toucher le chronomètre et frapper Carly. Lorsque la fille de Carly a touché la minuterie, elle a immédiatement obtenu une pause. Quand elle a frappé Carly, elle n’a pas eu de répit. Cette intervention a été particulièrement utile car, au fil du temps, Carly a appris à sa fille à régler la minuterie elle-même et à devenir plus indépendante dans la gestion des temps de pause.
  • M. Holley enseigne dans une classe préscolaire. Pendant le temps du cercle, beaucoup de ses élèves deviennent très excités et peuvent être assez bruyants. Parfois, il semble que tous ses élèves crient en même temps. Une fois qu’ils deviennent trop bruyants, il est très difficile de regagner leur attention. Il décide de mettre en œuvre une intervention utilisant DRI. Il utilise un compteur de décibels sur sa tablette (comme l’application Too Noisy). Il enseigne aux élèves que lorsque le niveau de bruit est inférieur à un certain nombre ou seuil, ils gagnent tous des autocollants. Il s’agit d’un renforcement différentiel d’un comportement incompatible car les enfants ne peuvent pas parler simultanément fort et doucement.

Le DRI n’est pas toujours la meilleure option. Par exemple, il peut être très difficile de trouver un comportement incompatible. Ou, dans le cas d’un comportement d’automutilation ou d’agressivité, il peut être dangereux d’utiliser une telle intervention.

Si vous utilisez DRI, vous pouvez envisager de dire explicitement à vos apprenants que vous mettez en œuvre ce nouveau plan, comme l’a fait M. Holley dans le troisième exemple ci-dessus. Et rappelez-vous, ce n’est qu’une forme de renforcement différentiel. Si le DRI ne convient pas à votre situation, il existe certainement des options pour renforcer un comportement approprié de manière efficace et efficiente.

REFERENCES

Cooper, J.O., Heron, T.E., & Heward, W.L. (2007). Applied Behavior Analysis – 2nd ed. Englewood Cliffs, NJ: Prentice-Hall.

Publié dans A.B.A., Accompagnements, Autisme

Quéven. De jeunes autistes au sein des services municipaux (Ouest-France)

La commune et l’Établissement public de santé mentale Charcot ont signé une convention ce mercredi. Quéven va accueillir ces jeunes autistes au sein de ses services municipaux.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Emploi, Monde professionnel

Pratiques pédagogiques efficaces pour les élèves atteints de Troubles du Spectre Autistique (Guide pédagogique)

Le présent guide a été conçu pour appuyer les éducatrices et éducateurs des paliers élémentaire et secondaire de la provincedans la planification et la mise en œuvre de programmes d’éducation efficaces destinés aux élèves atteints de troubles du spectre autistique (TSA). Il propose des informations, des stratégies et des pratiques qui peuvent être utilisées dans lesécoles et les salles de classe, ainsi qu’un recueil d’échantillonsde matériel qui reflètent les pratiques actuellement utiliséesdans les écoles, et une liste de ressources et de références à consulter.

Aller sur le site

Publié dans Autisme, Scolarité

Autisme : la part génétique se confirme… (Handicap-Info)

Si l’errance du diagnostic reste le lot de nombreuses familles, les recherches se multiplient pour percer les causes de l’autisme.

Et la piste génétique n’est pas en reste: près d’un cas de trouble autistique sur cinq trouverait son origine dans les gènes des jeunes patients.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Une approche par famille permet de découvrir de nouveaux gènes liés à l’autisme (par J. Vinçot)

Un gène et ses duplications sont appelés “famille de gênes”. Une étude sur une famille permet de découvrir de nouveaux syndromes à base génétique.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Pourquoi les signatures de l’autisme par imagerie cérébrale sont si insaisissables ? (par J. Vinçot)

Les études de neuro-imagerie sont rarement reproductibles. Deux chercheurs expliquent l’intérêt de croiser des démarches “descendantes” (à partir du diagnostic) et “ascendantes” (à partir des mutations).

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Le premier garçon néerlandais “autiste” et la religieuse qui s’en est occupée (par J. Vinçot)

Une religieuse néerlandaise a diagnostiqué l’autisme en 1938 dans un institut pédiatrique chez un garçon de 6 ans. Une pionnière méconnue.

Lire l’article

Publié dans Autisme

Pica et autisme : Que devez-vous faire ? (par J. VInçot)

Le pica (mettre dans la bouche quelque chose qui n’est pas de la nourriture) est un comportement dangereux, qui peut mettre la vie de l’enfant en danger. Il faut en trouver les causes. Des thérapies sont possibles.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Justice 39 – Autisme: ne laissez pas faire l’avocat du chaman de QAnon (par J. Vinçot)

L’avocat du “chaman de QAnon” accuse l’autisme d’être responsable des actions de son client le 6 janvier. Voici à quel point il a tort. Les avocats invoquent régulièrement l’autisme pour excuser les actions de leurs clients, jouant et ajoutant à la stigmatisation à laquelle font face les autres personnes du spectre de l’autisme.

Lire l’article

Publié dans Autisme

Applications et Troubles du Spectre de l’Autisme (Mission Numérique 76)

Applications pour les élèves ayant un TSA du cycle 1 au cycle 4 autour de quatre grands axes :

 Communication

 Structuration du temps

 Autonomie

 Apprentissages scolaires

Aller sur le site

Publié dans Autisme, Numérique, Scolarité

Mon dossier MDPH : un guide d’accès aux aides (PAARI)

PAARI s’est associé au collectif GRAAF ainsi qu’à l’association Les Z’atypiques 74, afin de proposer une aide pour aborder la mise en œuvre du dossier MDPH.

L’objectif est de regrouper les informations nécessaires pour faciliter cette démarche et ainsi favoriser l’accès aux aides pour les personnes autistes.

Aller sur le site

Publié dans Autisme, Droits & Législation

Accès à la prestation de compensation du handicap : Mettons fin à une discrimination (Autisme France)

Aujourd’hui, de nombreuses personnes en situation de handicap du fait d’altérations des fonctions mentales, cognitives, psychiquesne peuvent pas bénéficier de la prestation de compensation du handicap(PCH). Nous,associations,parties impliquées, représentatives des personnes en situation de handicapet de leur famille, transmettonsnospropositions concrètesau Présidentde la République. Nous demandons la publication d’un décret d’adaptation du référentiel d’accès à la PCHafin de mettre fin à une discriminationque la réglementation laisse perdurer depuis trop longtemps.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Droits & Législation

C’est quoi le PCPE (PCPE Bretagne)

Chaque situation individuelle nécessite une évaluation par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) afin d’élaborer un Plan de Compensation dans lequel un accompagnement par le PCPE pourrait être préconisé.

Le soutien qui vous sera proposé ensuite pourra concerner : la vie professionnelle; la santé et les soins; le logement;  les loisirs et la vie

Lire la suite de l’article

Publié dans Accompagnements, Autisme

Brigitte Chamak et les controverses sur le packing ou l’autisme 2 (par J. Vinçot)

Suite de la critique du dernier livre de Brigitte Chamak, avec 7 témoignages sur le packing. Elle déploie ensuite une critique virulente du prétendu “lobby” associatif qui chercherait à développer le secteur privé, en s’appuyant sur ses ressources économiques et socio-culturelles.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Des éducateurs spécialisés libéraux accompagnent à l’école des élèves en situation de handicap (Ecole et Handicap)

Les éducateurs spécialisés qui ont choisi d’intervenir dans le secteur du handicap le font le plus souvent dans le cadre des institutions médico-sociales, IME et SESSAD. Ils sont toutefois un peu plus nombreux chaque année à adopter un statut libéral. Faut-il voir là une évolution dans l’accompagnement des élèves en situation de handicap ?

Aller sur le site

Publié dans Accompagnements, Autisme, Scolarité

Une nouvelle référence pour l’échelle de l’autisme aiderait à évaluer les thérapies (par J.Vinçot)

Un changement significatif : Une amélioration d’environ 4,5 points sur l’échelle d’évaluation de l’autisme infantile (Childhood Autism Rating Scale) est considérée comme cliniquement significative, selon les experts.

Lire l’article

Publié dans Accompagnements, Autisme

Trouver les points forts de l’autisme (par J. Vinçot)

L’autisme se compose d’un ensemble de difficultés, mais des preuves de plus en plus nombreuses suggèrent que certaines capacités définissent également cette condition.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Double empathie : pourquoi les personnes autistes sont souvent mal comprises (par J. Vinçot)

Une explication très pédagogique du problème de la double empathie : les personnes non-autistes ont aussi du mal à comprendre les personnes autistes, alors que celles-ci se comprennent mieux entre elles.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Salariés et autistes, ils/elles sont extraordinaires ! (CRAIF)

Sophie Robert propose une série de documentaires qui suivent les expériences de salariés atypiques sur leurs lieux de travail.

Voir les vidéos

Publié dans Autisme, Emploi, Monde professionnel

Le trouble du spectre de l’autisme à l’âge adulte (Les Après-Cours FGA)

Comprendre les spécificités du trouble du spectre de l’autisme demande des connaissances approfondies sur les particularités et les besoins des adultes vivant avec un TSA. Comment adapter nos situations pédagogiques? Quelles sont les interventions à privilégier? Par ce webinaire, les intervenants des services éducatifs complémentaires pourront adapter leurs pratiques et échanger sur les stratégies gagnantes des adultes en formation peu importe leur service d’étude.

Aller sur le site

Publié dans Autisme, Formation

E-learning pour l’accompagnement scolaire des enfants autistes (Bleu Network)

5 vidéos de formation.

Aller sur le site

Publié dans Autisme, Scolarité

Mon guided’accompagnement : autisme – Accompagner la scolarisation (Collectif Inclusif)

À l’heure de la construction du grand service public de l’école inclusive visant à offrir à chaque élève en situation de handicap une rentrée scolaire 2019 similaire à celle de tous les autres enfants, les parents des enfants avec un TSA se sont tous posés les mêmes. questions : Comment cela va-t-il se traduire sur le terrain ? Les accompagnants scolaires disposeront ils des outils nécessaires pour accompagner nos enfants ?

Lire la suite

Publié dans Autisme, Scolarité

L’aide apportée en classe ordinaire par l’AESH aux élèves avec un TSA : Présentation schématique de la situation du binôme AESH-élève avec un TSA au sein de la classe ordinaire (INSHEA)

Des recherches sur des accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH) ont mis en évidence des interactions problématiques au sein de la classe entre l’élève en situation de handicap, l’AESH et l’enseignant (Toullec-Théry, 2012) ainsi que des aspects préjudiciables de ce mode d’accompagnement (Giangreco et al., 1997), reflétant les contraintes organisationnelles, prescriptives et symboliques auxquelles sont soumis les AESH. Les élèves avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA) sont les premiers concernés, 75,8 % d’entre eux bénéficiant de cette aide (DEPP & SD-SIES, 2019). L’objectif de cette thèse est d’étudier comment le « sous-système » AESH-élève avec un TSA, s’inscrit-il et fonctionne-t-il au sein des classes dites ordinaires du 1er degré. Ce poster propose, en prenant appui sur les travaux de Toullec-Théry (2012, 2019), une schématisation des différents types d’exclusion (de l’intérieur) potentiellement vécus par le sous-système AESH-élève avec un TSA.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Scolarité

Le plug-in Libre Office – Version Collège (Cartable Fantastique)

Le plug-in Libre Office version Collège comporte les mêmes fonctionnalités que le plug-in primaire (les barres Lire, Écrire, Mathématiques et Tableau) et trois nouvelles barres ont été développées :

  • la barre Langues (anglais, allemand, italien et espagnol)
  • la barre Chimie
  • la barre Électricité. 

Aller sur le site

Publié dans Autisme, Numérique, Scolarité

Autisme : aménagement du temps de travail dans la fonction publique (par J.Vinçot)

Le combat victorieux d’un parent pour pouvoir s’occuper de son enfant autiste. Même dans la fonction publique …

Lire l’article

Publié dans Autisme, Droits & Législation, Emploi, Monde professionnel

Une tâche visuelle signale les autistes qui répondent aux agonistes du GABA (par J.Vinçot)

Les réponses du cerveau à un stimulus visuel pourraient révéler quelles personnes autistes peuvent bénéficier le plus de l’arbaclofène, un médicament expérimental.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Autisme : Des “neurones sur une puce” révèlent des schémas (par J.Vinçot)

INSAR 2021. Changement de réseau : Les neurones porteurs de mutations génétiques liées à l’autisme présentent un déséquilibre dans leurs schémas de signalisation.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

L’inclusion des personnes autistes – Webinaires (CRA Languedoc-Roussillon)

Habitat, sports, loisirs : quatre webinaires dédiés à l’inclusion sociale des personnes autistes au mois de juin 2021.

Aller sur le site

Publié dans Autisme, Formation

Comment reconnaître les particularités sensorielles liées à l’autisme ? (Ideereka)

Sensibilité exacerbée, réactions vives, pleurs et cris, balancements et autostimulations… Et si les comportements autistiques de votre enfant avec TSA étaient dus à leurs perceptions sensorielles ? En effet, les personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme présentent, en plus des troubles de la communication et des intérêts intenses, une sensorialité particulière. Hyper et hypo sensibilité, dont tout le monde entend parler… mais pas seulement ! Comment reconnaître les particularités sensorielles de l’autisme ?

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

INSAR 2021. L’attention sociale révèle une différence entre les sexes dans l’autisme (par J.Vinçot)

Les femmes et les filles autistes et non autistes passent plus de temps à regarder les visages que leurs homologues masculins. Les hommes et les garçons autistes présentaient des schémas d’observation significativement différents de ceux de leurs pairs non autistes.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Analgésie péridurale et risque de trouble du spectre de l’autisme (par J.Vinçot)

Une nouvelle étude au Canada conclut à l’absence de liesn entre l’autisme et l’analgésie par péridurale lors de l’accouchement.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Des traits d’autisme infantile liés à l’hypomanie à l’adolescence (par J.Vinçot)

Les enfants présentant des traits d’autisme ont tendance à montrer de l’agitation, de l’excitabilité, une diminution du sommeil et d’autres signes d’hypomanie à l’adolescence, selon une nouvelle étude de jumeaux. L’association est plus forte chez les vrais jumeaux que chez les faux jumeaux, ont également constaté les chercheurs, ce qui suggère que la génétique joue un rôle.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

projet « Construire une université Aspie-Friendly » (sup-numerique.gouv.fr)

Le projet « Construire une université Aspie-Friendly » fait partie de la Stratégie Nationale pour l’Autisme. Financé par le Programme Investissements d’Avenir dans le cadre des “Nouveaux Cursus à l’Université”, il a débuté en 2018 pour une durée de 10 ans.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Scolarité

L’anxiété spécifique à l’autisme est liée à des différences au niveau des amygdales (par J.Vinçot)

INSAR 2021. Hub des émotions : Des variations dans le développement des amygdales pourraient sous-tendre une forme d’anxiété spécifique à l’autisme.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Les anticorps maternels liés à l’autisme se lient aux neurones émergents des rats (par J.Vinçot)

INSAR 2021. Effets de l’exposition : Les ratons qui sont exposés à certains anticorps dans l’utérus présentent un comportement social atypique.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Comment les Big Data permettent de percer les mystères de l’autisme (par J. Vinçot)

Comment les masses de données permettent d’avancer dans le diagnostic et l’accompagnement.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Autisme : études sur les interventions précoces et problèmes de méthode (par J.Vinçot)

INSAR 2021. Image peu claire : De mauvaises conceptions d’études obscurcissent la recherche sur l’efficacité des interventions précoces sur l’autisme.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

INSAR 2021 : Un système de réalité virtuelle suit le regard dans le monde réel (par J. Vinçot)

Scène sociale : Un nouveau système de suivi du regard en réalité virtuelle pourrait permettre aux chercheurs de saisir les nuances de l’attention sociale.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Les troubles liés à l’autisme sont liés à une altération de la perception visuelle (par J. Vinçot)

INSAR 2021. Les enfants atteints de certaines pathologies liées à l’autisme obtiennent des résultats différents lors d’un test de rivalité binoculaire.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Autisme 2021: des plateformes, des psychologues, des intérêts et de la psychanalyse (par J.Vinçot)

Ma réaction aux propos mis en valeur par la rédaction de Médiapart sur l’accompagnement des personnes autistes, sur les plate-formes de coordination et d’orientation des troubles neurodéveloppementaux, propos qui s’accompagnent de règlement de comptes.

Lire l’article

Publié dans Autisme

INSAR 2021 : Les frères et sœurs renforcent les compétences des personnes autistes (par J.Vinçot)

Un frère qui se distingue : Les autistes ayant un frère proche en âge sont ceux qui s’améliorent le plus rapidement parmi leurs pairs en ce qui concerne les compétences appropriées à leur âge.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

AAH, AEEH, AJPA : tout savoir sur les prestations Caf 2021 (handicap.fr)

Tout savoir sur les allocations familiales et notamment comment obtenir l’allocation adulte handicapé. En 36 pages, le Guide Caf 2021 recense les infos utiles. Cette année, 3 aides font leur apparition dont l’Allocation journalière du proche aidant.

Lire la suite de l’article

Publié dans Autisme, Droits & Législation

INSAR 2021. Une analyse massive évalue la sensibilité des gènes aux mutations (par J.Vinçot)

Une nouvelle ressource compilant les délétions et les duplications liées à 30 traits neurodéveloppementaux pourrait aider les chercheurs et les cliniciens à interpréter les résultats génétiques.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

INSAR 2021 : La perte d’un gène majeur lié à l’autisme dans l’intestin modifie … (par J. Vinçot)

L’intestin qui coule : Les souris auxquelles il manque une copie de CHD8 ont un nombre anormalement faible de cellules en gobelet productrices de mucus dans leur tractus gastro-intestinal.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Un nouveau système de classement signale les “gènes de l’autisme” pertinents (par J.Vinçot)

INSAR 2021. Un évaluateur de gènes : Dans l’approche EAGLE, une équipe d’experts recueille et évalue les preuves liant un gène donné à l’autisme.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

La douleur empêche les femmes et les filles autistes d’aller à l’école ou au travail (par J. Vinçot)

INSAR 2021. De nombreux adultes autistes indépendants décrivent une gêne physique fréquente, particulièrement les filles et les femmes.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

INSAR 2021 : Les frères et sœurs renforcent les compétences des personnes autistes (par J. Vinçot)

Un frère qui se distingue : Les autistes ayant un frère proche en âge sont ceux qui s’améliorent le plus rapidement parmi leurs pairs en ce qui concerne les compétences appropriées à leur âge.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Des familles désespérées en proie à des traitements “absurdes” pour l’autisme (par J. Vinçot)

Une commission d’enquête parlementaire australienne sur l’autisme a entendu des témoignages sur la façon dont les traitements discrédités sont présentés comme un espoir, mais aussi des histoires personnelles, qui bouleversent et réchauffent les cœurs.

Lire l’article

Publié dans Accompagnements, Autisme

Bulletin d’information : Autisme tardif, validation des sous-types, effet de portée (par J. Vinçot)

Discussions sur de récents articles dans la communauté de l’autisme : les différentes trajectoires de l’autisme, la définition de sous-types, les conséquences de l’effet de portée.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Remboursement des consultations de psychologie : comment ça marche ? (Mutualité Française)

Le 22 mars 2021, la Mutualité Française et deux autres fédérations de complémentaires santé ont annoncé la prise en charge de consultations de psychologue. Qui peut en bénéficier ? Combien de consultations sont-elles prises en charge ? Quels sont les professionnels concernés ? Comment se faire rembourser ? Les réponses en vidéo.

Lire l’article

Publié dans Accompagnements, Autisme, Droits & Législation

Un médicament stimule la cognition chez les hommes avec syndrome de l’X fragile (par J.Vinçot)

Une étude de phase 2 établit l’amélioration des fonctions cognitives grâce à un médicament pour des hommes adultes avec syndrome de l’X fragile.

Lire la suite de l’article

Publié dans Autisme, Formation

Autisme et apprentissage de la continence (AspieConseil)

Publié dans Autisme, Formation

Café/Rencontre/Ludothèque, le samedi 05 Juin 2021

Notre Café/Rencontre/Ludothèque mensuel aura lieu le samedi 05 Juin 2021, de 14h30 à 17h00, au sein des locaux de l’association au 81, Bd Albert 1er (Rennes).

Du fait des conditions sanitaires, nous allons organiser soit 3 rencontres en parallèles dans des salles différentes. Dans chaque salle, le nombre de personnes sera limité à 6 ; soit faire cela en extérieur.

Pour participer à ce café/rencontres, une inscription préalable est obligatoire via ces liens :

Lors de cet après-midi, le port du masque ainsi que le respect des gestes barrières seront obligatoires (distance minimale de 1m entre les personnes, …).

Vous pourrez aussi consulter le catalogue, emprunter du matériel de la ludothèque.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Covid19-Gestes.jpg.
Publié dans Autisme, Café/Rencontres

Retour à l’école après l’apprentissage virtuel (Difflearn)

Article original : Returning To School After Virtual Learning, Sam Blanco, Different Roads, May 05, 2021

Traduction :

Lors de mon premier jour de retour au bureau après plus d’un an de travail à domicile et à Zoom, j’avais l’impression d’avoir perdu toutes mes compétences en quittant la maison. Quelles chaussures portais-je? Que puis-je emporter pour le déjeuner? Ai-je eu le temps de boire mon café à la maison ou devrais-je apporter une tasse de voyage? Là où je pouvais sortir par la porte 45 minutes après mon réveil, j’ai soudainement couru 20 minutes de retard. Ce qui avait été des années de routine était maintenant complètement inconnu.

Beaucoup d’entre nous ressentiront probablement la même chose, y compris nos élèves autistes. Comment pouvons-nous faciliter cette transition? Vous trouverez ci-dessous quelques suggestions, et nous serions ravis d’en entendre également celles que vous pourriez avoir.

  • Offrez le choix dans la mesure du possible. L’accès au choix est motivant pour de nombreux enfants et peut être un baume dans les cas où tant de choses échappent à leur contrôle. Vous pouvez choisir ce qu’ils emballent pour le déjeuner, les tenues qu’ils portent ou les activités amusantes qu’ils peuvent faire lorsqu’ils rentrent chez eux après leur premier jour de retour à l’école.
  • Créez des alertes et des horaires. Demandez à votre enfant de participer à la création d’un programme de base, à la configuration d’alarmes ou à l’ajout d’alertes dans votre smartphone pour de nouvelles activités ajoutées au calendrier. Un autre avantage de la création d’un calendrier est que vous pouvez ajouter des événements / activités amusants avec les nouvelles activités requises
  • Identifiez les soutiens au sein de l’école. De nombreuses écoles et enseignants élaborent leurs propres plans pour faciliter la transition. Découvrez ce que font votre école et / ou l’enseignant de votre enfant et voyez ce que vous pouvez faire pour soutenir ce plan ou le reporter dans votre maison
  • Pratiquez les nouvelles transitions. Jouez autant que possible la nouvelle routine. Cela pourrait être aussi simple que de régler l’alarme pour la nouvelle heure de réveil; ou cela peut être plus complexe en ce sens que vous vous réveillez, suivez la routine du matin et pratiquez le trajet en voiture jusqu’à l’école. La pratique aidera votre enfant à s’adapter à la nouvelle routine, mais vous alertera également de tout problème potentiel sans le stress supplémentaire d’avoir à terminer la routine dans son intégralité.
  • Préparez ce que vous pouvez à l’avance. Préparez les vêtements la veille, préparez les déjeuners à l’avance avec votre enfant ou fixez un moment avec un autre parent pour que les enfants se rencontrent avant d’entrer à l’école.
  • Utilisez des outils qui ont réussi dans le passé. Réfléchissez aux transitions qui ont été difficiles dans le passé pour votre enfant. Quelles stratégies ont fonctionné dans ces cas? Comment ces stratégies pourraient-elles être mises en œuvre maintenant pour faciliter cette transition?
  • Préparez votre enfant à des changements supplémentaires. De nombreux changements échappent à votre contrôle. Il est possible que l’école change (ou ait déjà changé) sa date de réouverture, ou qu’elle ferme à nouveau après sa réouverture. Il peut être utile d’exposer cette possibilité à votre enfant et de lui dire ce que vous ferez si les plans changent.
  • Vérifiez. Réservez du temps pour vérifier avec votre enfant. Un jeu qui peut être amusant pour les vérifications est “high, low, buffalo”. Ici, vous et votre enfant partagez chacun un moment fort de votre journée (haut,) un point bas de votre journée (bas) et quelque chose d’autre drôle ou amusant ou intéressant à propos de votre journée (buffalo.) Fournir cette structure peut être un excellent moyen de normaliser les vérifications et de vous assurer que vous résolvez tous les problèmes pouvant survenir pendant la transition
Publié dans A.B.A., Accompagnements, Autisme

Assemblée Générale Ordinaire, le 28 Mai à 17h30

C’est avec plaisir que vous êtes convié à l’assemblée générale de l’association A.B.A. – Ille-et-Vilaine, le 28 Mai à 17h30. La période actuelle étant “délicate” pour effectuer un rassemblement, nous ferons donc cette assemblée générale en distanciel via Webex.  Vous pourrez donc vous joindre à l’assemblée générale en utilisant un ordinateur, une tablette, un smartphone ou un téléphone (https://abailleetvilaine.my.webex.com/abailleetvilaine.my/j.php?MTID=m7cf8df252c7b0b11a87648e3c3d92413).

Lors de cette assemblée générale, nous ferons le bilan de l’année 2020 et présenterons les perspectives pour 2021 (qui est déjà une année “riche” en évènements). Les seules personnes autorisées à voter seront celles qui sont à jour de leur cotisation 2021. Je vous rappelle que les cotisations sont par année civile. Si vous ne l’avez pas encore fait, vous pouvez ré-adhérer via le site web : https://aba-illeetvilaine.org/nous-aidernous-rejoindre/adhesion/

L’ordre du jour est le suivant :

  1. Rapport moral et d’activités 2020,
  2. Rapport et bilan financiers 2020,
  3. Perspectives activités 2021,
  4. Points divers énoncés en début de séance.

Si vous ne pouvez êtes présent, n’hésitez pas à utiliser le pouvoir ci-joint. En vertu des statuts de l’association, il ne peut être accordé plus de 2 pouvoirs par personne.

Merci de me confirmer votre présence.

Publié dans Autisme

Droits et démarches administratives – Supports de présentation du CRA

Ces documents ont été diffusés à l’occasion des webinaires de sensibilisation aux droits et démarches des personnes avec autisme / TED / TSA (2021).

Publié dans Accompagnements, Autisme, Formation

Qu’est-ce que la formation en communication fonctionnelle ? (Different Roads to Learn)

Article original : What is Functional Communication Training?

Traduction :

Mon élève Molly est non vocale. Chaque fois que j’attribue des feuilles de travail indépendantes, Molly refuse souvent de travailler en déchirant le devoir, en lançant son crayon ou en baissant la tête. Il y a aussi des moments où les étudiants travaillent et je dois prendre un téléphone ou aide un autre élève, et elle crie. Je ne sais pas pourquoi elle fait cela, mais je crains qu’elle ne termine pas ses devoirs et ne dérange pas ses camarades. Elle semble montrer ces comportements uniquement pendant les périodes scolaires ou lorsque je suis occupé et ne peut pas lui répondre immédiatement. Quelle est la meilleure façon de réagir dans ces situations? Mon district a récemment embauché un analyste du comportement certifié par le conseil d’administration qui a mentionné quelque chose au sujet d’une procédure appelée formation en communication fonctionnelle. “

Réponse par Lesley Shawler, PhD, BCBA et David Celiberti, PhD, BCBA-D Association pour la science dans le traitement de l’autisme

Il peut être difficile de savoir comment réagir au mieux lorsqu’un élève, comme Molly, devient perturbateur ou adopte un comportement potentiellement dangereux. Il est important de se rappeler que son comportement sert une réponse fonctionnelle et, selon toute vraisemblance, est efficace pour elle pour atteindre le résultat souhaité (échapper aux demandes ou accéder à votre attention). Si ces comportements réussissent à répondre à ses besoins, ils continueront de se produire dans des situations similaires jusqu’à ce qu’ils échouent. Heureusement, cela signifie également que ces comportements sont modifiables et que vous pouvez enseigner de nouveaux comportements de remplacement, en particulier ceux qui sont de nature communicative et remplissent la même fonction (c’est-à-dire le but) que le comportement difficile.

Sur la base des détails que vous avez partagés, nous avons voulu mettre en lumière la formation en communication fonctionnelle (FCT). La FCT est une intervention fondée sur des preuves qui enseigne un comportement de remplacement approprié qui devrait remplacer le comportement perturbateur (Carr et Durand, 1985). Le FCT a été soutenu par des décennies de recherche pour réduire les comportements problématiques et augmenter les comportements fonctionnels (par exemple, Tiger, Hanley et Bruzek, 2008; Hagopian, Boelter, Jarmolowicz, 2011). Un élément important de la FCT est la suppression du renforcement pour le comportement inapproprié (c’est-à-dire l’extinction). Essentiellement, l’enfant doit apprendre que les anciennes méthodes (c.-à-d. Le comportement indésirable) sont inefficaces et que pour atteindre le résultat souhaité, il doit s’engager dans une nouvelle réponse (c.-à-d. L’alternative communicative). Par exemple, si Molly a appris que refuser de travailler et / ou détruire son matériel mettra fin ou retardera la tâche difficile, nous devons lui apprendre que ce comportement ne mène pas à ce résultat, et à la place lui apprendre une manière plus acceptable d’y parvenir. le même objectif (terminer une tâche). Cela peut être une réponse comme demander une tâche différente ou demander une pause. De même, si elle crie pour attirer l’attention, un comportement de remplacement tel que lever la main ou taper sur son bureau pourrait être enseigné. Le plus important à retenir est que la nouvelle compétence de communication doit remplir la même fonction que le comportement indésirable.

Compte tenu de cela, il est très important de clarifier quelle est la motivation sous-jacente des comportements en question. Le processus doit commencer par une évaluation du comportement fonctionnel (FBA) dans laquelle la fonction du comportement problématique est évaluée (un analyste du comportement certifié par le conseil d’administration peut vous aider dans cet effort). Cela peut commencer par des entretiens ouverts avec ceux qui connaissent ou connaissent l’étudiant en question. Certaines questions peuvent inclure: «Le comportement se produit-il généralement lorsque le travail est donné et que les élèves travaillent de manière indépendante? Est-ce la réaction typique que l’enseignant rappelle à l’élève de se remettre à la tâche? » L’évaluation pourrait également être menée à travers des observations directes de l’élève dans lesquelles les enseignants peuvent déterminer ce qui peut généralement précéder (antécédents) et suivre un comportement problématique (conséquences). Ces données sont documentées dans un format A-B-C (antécédent-comportement-conséquence) qui implique l’enregistrement des événements qui ont précédé et suivi le comportement. En observant des occurrences répétées du comportement problématique, le but du comportement de Molly peut devenir clair (c’est-à-dire qu’elle veut l’attention de l’enseignant, elle ne veut pas terminer le travail) Cette information peut ensuite être utilisée pour formuler des hypothèses sur les raisons pour lesquelles le comportement est se produisant. Ces types de méthodes directes sont les plus importantes et devraient être utilisées par rapport aux méthodes indirectes. Dans certains cas, un analyste du comportement peut avoir besoin de manipuler directement certaines variables qui sont censées maintenir le comportement problématique, dans une analyse fonctionnelle expérimentale (LaRue, 2009).

Pris ensemble, les résultats du FBA fourniront des informations relatives à la fonction du ou des comportements. Les fonctions possibles incluent: échapper à des situations, demandes ou personnes non préférées / aversives (renforcement social négatif), attention des autres (formes positives ou négatives) ou accès à des éléments / activités préférés (renforcement social positif) et une stimulation sensorielle souvent en la forme de comportements répétitifs ou stéréotypés (renforcement automatique). Une fois identifiés, l’analyste du comportement et l’enseignant doivent travailler ensemble pour identifier les compétences de communication fonctionnelle appropriées. Dans le cas de Molly, on émettrait probablement l’hypothèse que le fait de jeter et de déchirer du matériel et de baisser la tête sont maintenus par la fuite ou l’évitement des demandes et les cris peuvent être maintenus par l’attention de l’enseignant. En tant que tel, enseigner une méthode appropriée pour demander une nouvelle tâche, une pause, une attention ou d’autres concepts similaires peut être préférable.

Le choix d’un comportement de remplacement est de la plus haute importance et divers facteurs doivent être pris en compte. Non seulement la réponse doit correspondre à la fonction supposée, mais la nouvelle réponse doit être au départ facile à enseigner, pas trop difficile pour l’élève, très susceptible d’être remarquée par les autres et constamment et immédiatement renforcée. Si le comportement de remplacement est trop difficile, l’élève peut se fier à ses antécédents de comportement, qui jusqu’à présent ont été efficaces. Cette explication confirme la nécessité de choisir une réponse relativement simple. Les comportements de remplacement peuvent également prendre diverses formes, que ce soit pour les élèves vocaux ou non vocaux. Pour des étudiants comme Molly, comme elle n’est pas vocale, vous devrez lui apprendre une réponse non vocale. Vous voulez également tenir compte de ses compétences actuelles et sélectionner et cibler une réponse qui lui est réalisable. Gardez à l’esprit que l’enseignement de nouvelles compétences, en particulier celles qui remplacent des comportements qui ont déjà été considérablement renforcés, exigera que l’enseignant se concentre délibérément sur l’élève, car le processus peut prendre du temps. Si elle a un système de communication en place (par exemple, PECS, application iPad), vous pouvez enseigner une réponse qui se trouve dans ce système afin qu’elle puisse demander une pause ou une attention. Si elle n’a pas de système en place, une simple réponse tactile par carte peut être appropriée. Cette réponse lui servira de moyen de communication et chaque fois qu’elle touchera la carte, elle bénéficiera immédiatement d’une pause et / ou d’une attention particulière. Ce type de réponse ne perturbera pas son entourage, mais obligera l’enseignant à s’occuper d’elle plus intensément, afin de renforcer immédiatement la réponse nouvellement enseignée.

Une fois la fonction déterminée et un comportement de remplacement sélectionné, il est temps d’apprendre! La meilleure méthode pour enseigner la réponse consiste à suivre une série d’étapes qui permettent à Molly de s’exercer à plusieurs reprises à demander ce qu’elle veut et à lui montrer que le comportement problématique est inefficace (c.-à-d., Formation aux compétences comportementales; Sarokoff et Sturmey, 2004) ou disparaît rapidement. Cela pourrait être fait avec une brève explication, en modélisant l’échange de cartes en utilisant le plus ou le moins d’incitation, puis en jouant un rôle. Continuez à pratiquer cela tout en supprimant progressivement les invites au fil du temps jusqu’à ce qu’elle échange la carte avec moins, puis aucune invite. Continuez à vous entraîner jusqu’à ce que Molly puisse démontrer de manière fiable l’échange de cartes sans invite. Après avoir enseigné cette réponse, de multiples occasions de pratiquer dans des milieux plus naturels devraient se présenter. Essayez de créer des opportunités qui semblent naturelles mais vous permettent de l’observer s’engager dans la réponse. Par exemple, lorsqu’une feuille de calcul est fournie, dès qu’elle touche la carte, offrez-lui immédiatement une pause. Si elle fait une autre activité, agissez comme si vous assistiez à un autre élève, puis après avoir touché la carte, accordez-lui une attention immédiate. Si elle s’engageait dans d’autres réponses afin d’obtenir une pause ou une attention, ces comportements ne devraient pas lui fournir ces résultats respectifs. Continuez à l’encourager à terminer son travail, en lui fournissant même des copies supplémentaires si elle en a besoin. Accordez-lui plus de temps pour terminer ses devoirs, même si cela signifie manquer une activité préférée qu’elle pourrait aimer. De même, ne prêtez pas attention à la suite de comportements perturbateurs. Une fois qu’elle apprendra que ces comportements ne sont plus efficaces, elle commencera à adopter les comportements qui ont récemment été renforcés. Cependant, nous avertissons souvent que lors de l’utilisation de l’extinction (c’est-à-dire en supprimant le renforcement du comportement), le comportement s’aggrave souvent avant de s’améliorer. Si cela se produit, ne paniquez pas. La cohérence et la patience sont essentielles, tout comme les stratégies utilisées pour enseigner l’alternative. Au fil du temps, avec une pratique répétée, elle apprendra comment obtenir les résultats souhaités et les comportements problématiques commenceront à diminuer.

Finalement, une fois que Molly devient plus cohérente avec le toucher de la carte, la complexité et le niveau d’effort peuvent également être augmentés. Molly devra peut-être tenir la carte ou se diriger vers l’enseignant et lui remettre la carte avant que le renfort ne soit fourni. Il est également important de prévoir la généralisation et le maintien de cette réponse en augmentant lentement et systématiquement le délai auquel la réponse se renforce et d’enseigner à terme à l’enfant que sa demande de pause ne sera pas toujours renforcée. Essayez des modifications telles que l’utilisation de la carte dans différents contextes, avec des adultes différents et des réponses différentes. Il est également important de prévoir la généralisation et le maintien de cette réponse en augmentant lentement et systématiquement le délai auquel la réponse se renforce et d’enseigner à terme à l’enfant que sa demande de pause ne sera pas toujours renforcée. Cependant, la cohérence et l’indépendance de la réponse tactile de la carte doivent initialement se produire avant toute modification des attentes. Idéalement, la généralisation se produira, mais sinon, essayez de vous entraîner à nouveau soit dans un nouveau cadre, avec une nouvelle personne, soit avec d’autres modifications du contexte d’origine. Ces changements sont plus susceptibles de favoriser la généralisation (Stokes et Baer, ​​1977). N’oubliez pas de maintenir un calendrier rigoureux pour attraper Molly en utilisant ses compétences pour vous assurer que le travail acharné qui a été fait continuera d’être récompensé. S’ils sont soigneusement mis en œuvre, ces types de modifications peuvent favoriser un succès durable dans l’environnement naturel.

Il est toujours approprié de faire des ajustements et des changements individuels en fonction de votre situation spécifique.

Bonne chance!

References

Carr, E. G., & Durand, V. M. (1985). Reducing behavior problem through functional communication
training. Journal of Applied Behavior Analysis, 18, 111-126.

Hagopian, L. P., Boelter, E. W., & Jarmolowicz, D. P. (2011). Reinforcement schedule thinning following functional communication training: Review and recommendations. Behavior Analysis in Practice, 4(1), 4-16.

LaRue, R. (2009). Clinical Corner: What is meant by functional analysis? When should this be done and who should do it? Science in Autism Treatment, 6(2), 16-17.

Sarokoff, R. A., & Sturmey, P. (2004). The effects of behavioral skills training on staff implementation of discrete-trial teaching. Journal of Applied Behavior Analysis, 37(4), 535-538.

Stokes, T. F. & Baer, D. M. (1977). An implicit technology of generalization. Journal of Applied Behavior Analysis, 10(2), 349-367.

Tiger, J. H., Hanley, G. P., & Bruzek, J. (2008). Functional communication training: A review and practical guide. Behavior Analysis in Practice, 1(1), 16-23.

Citation for this article:

Shawler, L., & Celiberti, D. (2019). Clinical corner: What is functional communication training? Science in Autism Treatment, 16(12).

Publié dans A.B.A., Accompagnements, Autisme

Le modèle R.E.A.L. et ACT avec les parents et les accompagnants (Different Roads To Learn)

Article Original : The R.E.A.L. Model and ACT with Parents and Caregivers

Traduction :

L’importance de la participation des parents / tuteurs ne peut être surestimée. Les parents ne sont pas seulement les premiers enseignants de nos enfants, ils sont le seul enseignant qui les accompagne tout au long de leur enfance, de leur enfance et de l’âge adulte. Les praticiens et les enseignants d’ABA peuvent avoir un impact positif et substantiel sur la vie d’un enfant, mais rien ne se compare à l’impact des parents / tuteurs. Les parents / tuteurs sont les enseignants pour toujours de leur enfant et tout comme nous, en tant que praticiens et enseignants, avons besoin de formation et de ressources, les parents / tuteurs aussi.

Le Modèle R.E.A.L. (Terzich-Garland, 2020) intègre la participation des parents dès le début de la programmation, encourageant les parents à devenir indépendants en utilisant des techniques pour accroître leur indépendance, généraliser et maintenir leurs compétences dans tous les environnements. Dans cette lecture incontournable pour les praticiens, il y a une section spécifique sur la généralisation des parents dans chaque chapitre, qui explique comment les praticiens peuvent impliquer les parents à chaque niveau de programmation en utilisant le Modèle R.E.A.L. La thérapie d’acceptation et d’engagement (A.C.T.) peut également être intégrée avec le Modèle R.E.A.L. dans la formation des parents et des soignants. Les parents doivent croire en leurs propres capacités pour préparer les enfants à réussir. Les praticiens doivent leur donner les compétences nécessaires pour être aussi indépendants que possible dès le départ.

Publié dans A.B.A., Accompagnements, Autisme

L’usage excessif des médicaments chez les personnes autistes (Comprendre l’Autisme)

Cet article est une traduction d’un article publié dans la revue Spectrum News, dont vous trouverez les références complètes en bas de page et qui aborde le sujet de la prescription excessive de médicaments chez les personnes autistes.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Bretagne : à 16 ans, Ryann invente un clavier pour les élèves DYS et crée son entreprise (actu.fr)

Ryann Dubois, 16 ans, a imaginé un outil pour clavier d’ordinateur à destination des enfants souffrant de troubles d’apprentissage comme la dyslexie ou la dyspraxie.

Lire l’article

Publié dans Autisme

Brigitte Chamak et les controverses sur le packing ou l’autisme 1 (J. Vinçot)

Critique du dernier livre de Brigitte Chamak, qui défend le packing avec des témoignages, sans tenir compte du fait que l’étude scientifique de ses partisans a prouvé qu’il ne marchait pas.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Autisme féminin et masculin : une origine différente ? (DNA)

Y a-t-il une différence entre le fonctionnement cérébral des filles et des garçons porteurs d’autisme ? Une équipe pluridisciplinaire américaine répond par l’affirmative en s’appuyant sur l’imagerie cérébrale et des données génétiques. Et plaide pour que cette différence soit mieux prise en compte.

Lire l’article

Publié dans Autisme

L’exposition précoce aux odeurs peut affecter la perception et le comportement… (J. Vinçot)

Questions après une étude japonaise sur l’exposition précoce à des odeurs chez des souris. L’empreinte olfactive est conservée.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Cartes Montessori

Les cartes Montessori sont un classique puisqu’elles permettent aux enfants d’apprendre à partir d’un visuel plus de vocabulaire. Il y a plusieurs manières de présenter ce jeu aux enfants :
– lui montrer les cartes les unes après les autres et nommer ce qui est dessus
– demander à l’enfant de trouver la carte qui a le visuel que vous lui demandez
– proposer à l’enfant de répéter après vous le nom de la carte
– faire des tas regroupant les cartes par rapport aux couleurs (tout ce qui est rouge, tout ce qui est vert…)
– demander à l’enfant de vous montrer tous les objets qui se mangent ou bien tous ceux qui roulent….

Aller sur le site

Publié dans Autisme, Scolarité

Vacances adaptées été 2021 (Handissimo)

Malgré le contexte actuel et le manque de visibilité sur les mois à venir, nous savons que les vacances d’été approchent et qu’un grand nombre de familles a besoin de pouvoir s’organiser.
Handissimo vous propose un état des lieux des solutions existantes et pour l’instant maintenues, pour enfants et adultes en situation de handicap. Retrouvez ci-dessous le détail des séjours proposés par les partenaires Handissimo, par ordre alphabétique.

Aller sur le site

Publié dans Autisme, Soutien

Le Barrage | Troubles du spectre Autistique | EDF

Publié dans Autisme

Talkii : Application pictographique de communication

Créé par la société luxembourgeoise SOVI Solutions dont les concepteurs sont Gianluca Marinelli et Alessio Weber, Talkii est une application basique de communication pictographique sans arborescence pour communicateurs émergents. Talkii s’adresse aux personnes présentant une absence de parole ou de langage oral avec troubles cognitifs.

Aller sur le site

Publié dans Autisme, Communication

Les «Color Coding Systems» : Mettez de la couleur dans vos outils de Communication Alternative et Améliorée !

Le “color coding system” est un sujet paradoxalement peu documenté dans la littérature malgré un usage généralisé au sein des outils de CAA. Il s’agit de l’utilisation de différentes couleurs en fonction de la classe grammaticale des mots ou de la catégorie sémantique c’est-à-dire, la signification des mots et ce, afin de faciliter l’apprentissage et la mémorisation (Franco, N. & al,.2018). Le regroupement de mots en catégorie différentiable selon des couleurs permet de trouver plus rapidement les pictogrammes voulus, mais également favoriser l’utilisation automatique de la grille (Fitzgerald, 1949).

Aller sur le site

Publié dans Autisme, Communication

Le modèle de Denver au Sessad Smile du Ceresa (Dragon Bleu TV)

Publié dans A.B.A., Accompagnements, Autisme

Ludification et autisme (FIRAH)

La revue de littérature rend compte des connaissances actuelles en recherche appliquée sur comment la ludification peut aider les personnes autistes. Elle a abouti à la sélection de recherches pertinentes au regard de la thématique, chacune classée au moyen d’un ensemble de critères prédéterminés. Parmi ces recherches, 15 ont été sélectionnées pour leur pertinence au regard de leur capacité à apporter des pistes concrètes concernant les thématiques du jeu et de l’autisme. Une ludographie présentant 19 jeux complète cette revue de littérature.

Cette revue de littérature a été réalisée par le Pr Liam Cross et Pr Gray Atherton, en partenariat avec GameInLab, dans le cadre du programme Autisme et Nouvelles technologies, soutenu par la Fondation UEFA pour l’enfance et coordonné par la FIRAH. La traduction française a été réalisée par C. Atherthon.

Aller sur le site

Publié dans Autisme, Formation

ABAvoilà #11- Les mesures en ABA

Publié dans A.B.A., Accompagnements, Autisme

GEM: Des compétences au service de tous (Aspie Conseil)

Publié dans Accompagnements, Autisme

PCH parentalité : l’imprimé de demande (J.Vinçot)

Publication de l’imprimé de demande de la PCH parentalité pour les dossiers en cours à la MDPH. Questions non résolues.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Droits & Législation

“On est capable de vivre notre vie” : des groupes d’entraide mutuelle pour personnes autistes dans l’Oise et la Somme (France 3 Hauts-de-France)

En réponse à l’appel à candidatures de l’ARS Hauts-de-France en janvier 2020, deux groupes d’entraide mutuelle ont été créés dans l’Oise et la Somme. Ces lieux permettent aux personnes autistes de se retrouver, de tisser des liens et de s’entraider face aux difficultés de la vie quotidienne.

Lire l’article

Publié dans Accompagnements, Autisme

Stéphanie Gruet-Masson et Tristan Yvon : “L’autisme est toujours aussi mal connu en France”

Publié dans Autisme

Une mère anglaise remercie un inconnu de l’avoir aidé lors d’une crise de son fils autiste (Ouest-France)

Une mère de famille anglaise a partagé un long message de remerciement pour son « héros », un inconnu qui l’a aidé en pleine rue à calmer son fils autiste de cinq ans.

Lire l’article

Publié dans Autisme

ABA et la guidance parentale – séance avec une BCBA le 08 Mai (Enfants Extraordinaires)

Les parents sont ceux qui connaissent le mieux nos enfants et qui sont à la première ligne pour la rééducation et le développement de nos enfants TSA. la guidance parentale avec l’approche ABA vous donne tous les moyens personnalisés (outils, méthodologies, suivis) pour le progrès de vos enfants.

Aller sur le site

Publié dans A.B.A., Accompagnements, Autisme

Côtes-d’Armor. Gwitibunan veut construire de l’habitat inclusif pour adultes autistes (Ouest-France)

Des parents d’adultes autistes se mobilisent pour que leurs enfants puissent bénéficier d’un logement indépendant tout en leur assurant l’accompagnement nécessaire. La commune de Pommeret, en Côtes-d’Armor, a mis un terrain à leur disposition.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Habitat

Les enfants de 3 à 17 ans pourront bénéficier gratuitement de 10 séances chez le psychologue (Actu.fr)

Emmanuel Macron a annoncé mercredi 14 avril 2021 l’instauration de ce forfait pour lutter contre les effets psychologiques de la crise du Covid-19 chez les plus jeunes.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Droits & Législation

Le lien entre les vitamines, les compléments alimentaires et l’autisme : explications (J. Vinçot)

Des compléments alimentaires pendant la grossesse peuvent avoir un effet sur la probabilité d’avoir un enfant autist : vitamine D, acide folique, suppléments de fer, acides gras.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Fougères : Marilyne Nourry offre des soins de shiatsu aux aidants d’enfants autistes (actu.fr)

Marilyne Nourry, praticienne à Fougères, s’associe à l’action de Shiatsu France en faveur des aidants d’enfants autistes.

Lire l’article

Publié dans Autisme

Autisme : le forfait “intervention précoce” étendu aux enfants de 7-12 ans (Le Média Social)

Les parcours de bilan et d’intervention précoce pour les troubles du neuro-développement (TND) sont désormais intégralement pris en charge par l’assurance maladie pour les enfants de moins de 12 ans.

Promis par le président de la République lors de la Conférence nationale du handicap (CNH) du 11 février 2020, l’ouverture du parcours de bilan et d’intervention précoce pour les troubles du neuro-développement (TND), aux enfants âgés de 7 à 12 ans, est enfin acté par un décret du 1er avril 2021. Ce texte allonge également la durée d’intervention.

Lire la suite de l’article

Publié dans Autisme, Droits & Législation

Effet protecteur féminin, facteurs de risques génétiques, rejet de l’identité d’abord (J. Vinçot)

Quelques articles ayant fait du buzz sur Twitter : effet protecteur féminin (ainsi, la fratrie de filles autistes est plus susceptible d’être autiste que la fratrie de garçons autistes), facteurs de probabilités génétiques, langage à utiliser dans les publications.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Autisme : la corbeille des GEM est-elle trop pleine ? (J. Vinçot)

Le bilan de la 3ème année du 4ème plan autisme sous-estime énormément le développement des Groupes d’Entraide Mutuelle Autisme. Il faut pourtant se réjouir du fait que les personnes autistes se saisissent de cet outil pour prendre leur vie en main.

Lire l’article

Publié dans Autisme

L’Autisme, état des lieux et interventions (HappyVisio)

Publié dans Accompagnements, Autisme

À Angers, une colocation d’un genre nouveau pour quatre adultes autistes (Ouest-France)

Quatre adultes autistes intègrent une colocation d’un nouveau genre à Angers (Maine-et-Loire). Un modèle en cours d’expérimentation au Mans (Sarthe) et à Ancenis (Loire-Atlantique). C’est un bouleversement positif pour eux. À l’occasion de la journée mondiale de la sensibilisation à l’autisme, ils nous racontent pourquoi, accompagnés de leurs familles.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Habitat

Des prescriptions potentiellement dangereuses chez des enfants autistes (Assurance Maladie)

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), la Direction Générale de la Santé et l’Assurance Maladie ont été alertées et ont identifié des prescriptions non conformes et potentiellement dangereuses concernant des enfants autistes par certains médecins.

Lire l’article

Publié dans Accompagnements, Autisme

Formation pour Proches aidants 2021 – Insertion professionnelle (CRA Bretagne)

e Centre de Ressources Autisme Bretagne organise une formation gratuite en mai-juin 2021, en collaboration avec les associations de familles bretonnes.

Cette formation cible les proches aidants familiaux d’adultes autistes / TSA, ayant besoin d’acquérir des connaissances sur l’insertion professionnelle.
Sont concernés : les parents, les fratries, les grands-parents, les conjoints d’une personne de plus de 16 ans présentant un Trouble du Spectre de l’Autisme.
Les places sont limitées à 20 places sur chaque département breton.

Aller sur le site

Publié dans Autisme, Emploi, Formation

Accompagnement à domicile (Enfant-Different.org)

Les services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) sont des dispositifs permettant l’intervention de professionnels formés au domicile des familles. Ces dispositifs s’inscrivent dans les actions de soutien à la parentalité qui peuvent être financés par les Caisses d’Allocations Familiales (CAF).

Lire la suite de l’article

Publié dans Accompagnements, Autisme, Droits & Législation

Saint-Malo. L’autisme a toute sa place, à l’école Bel-Air (Ouest-France)

Cela fait deux ans déjà que l’école maternelle Bel-Air de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) accueille une classe UEMA (Unité d’enseignement en maternelle autisme), destinée aux enfants présentant des troubles autistiques. Des classes initiées dans le cadre du plan autisme, destinées à se multiplier.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Scolarité

Autisme : neurofeedback, inclusion scolaire, thérapie canine, ADOS pour sourds (J. Vinçot)

Présentation d’articles de recherche récents sur le neurofeedback dans l’autisme, la mesure de la sensibilisation à l’autisme chez leurs pairs écoliers, l’implication dans le dressage de chiens, la validation de l’ADOS pour diagnostiquer le TSA chez des enfants sourds.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

L’âge de 6 ans pourrait représenter un tournant clé dans l’autisme (J. Vinçot)

Début de la scolarisation : les enfants autistes devraient bénéficier d’un soutien supplémentaire à l’âge de 6 ans, lorsque les améliorations des traits stagnent pour les 3/4 d’entre eux..

Lire l’article

Publié dans Accompagnements, Autisme

Comment vivre le confinement avec un enfant autiste ? (ISSUU)

La situation de confinement strict dans laquelle nous nous trouvons peut être difficile à gérer. Ce guide a pour but d’aider les parents dont l’enfant est concerné par l’autisme ou par un trouble du neuro-développement pour mieux faire face à cette situation au quotidien. Il ne s’agit pas de méthodes de travail mais simplement de guidance. L’objectif est donc de piocher des idées dans ce guide et non pas de tout appliquer à la lettre

Voir le guide

Publié dans Accompagnements, Autisme

Rendre la neuro-imagerie accessible pour un plus grand nombre d’enfants autistes (J. Vinçot)

Description d’un protocole pour aider les chercheurs qui utilisent la magnétoencéphalographie (MEG) à faciliter le travail avec des enfants qui ont un niveau verbal minimal ou une déficience intellectuelle.

Lire l’article

Publié dans Accompagnements, Autisme

Mettre fin à la confusion entre l’autisme, le TDAH ou les troubles Dys et les signes de maltraitance : des actions interministérielles viennent renforcer les premières initiatives déployées (Secrétariat d’Etat chargé des Personnes Handicapées)

Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargée des personnes handicapées, et Adrien Taquet, Secrétaire d’Etat chargé de l’enfance et des familles auprès du Ministre des Solidarités et de la Santé ont réuni vendredi 2 avril le groupe de travail mobilisé sur la prise en compte des troubles du neuro-développement dans l’évaluation des situations d’enfants en danger ou susceptibles de l’être. Les associations concernées, des élus, des professionnels de santé et de la Justice ont élaboré des actions concrètes pour mettre en œuvre les mesures de la stratégie nationale pour l’autisme au sein des TND.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Droits & Législation

Kit de sensibilisation au Trouble du Spectre de l’Autisme en milieu scolaire (GRAAF)

Sophie Gras est professeure de lettres modernes dans un collège de Villeurbanne et formatrice académique pour l’école inclusive. Marielle Malbaut est professeure d’histoire-géographie dans un lycée lyonnais et formatrice académique pour l’école inclusive.

Elles nous proposent un kit de sensibilisation à l’autisme en milieu scolaire en version enfants/ados et adultes. Leur travail sera présenté à la journée de l’innovation académique ainsi qu’à la semaine de la persévérance scolaire.

Aller sur le site

Publié dans Autisme, Scolarité

Autisme : des tests précoces ont aidé Elouann à sortir de sa bulle (Ouest France)

La journée mondiale de sensibilisation à l’autisme se déroule ce vendredi 2 avril 2021. Michel Perrin témoigne de l’importance du diagnostic précoce ayant permis à son fils Elouann de s’épanouir dans une structure adaptée, à l’Institut médico-éducatif de Loudéac (Côtes-d’Armor).

Lire l’article

Publié dans Autisme

Problèmes sensoriels et différences de rythme cardiaque chez les jeunes autistes (J. Vinçot)

Les personnes autistes qui réagissent de manière excessive à des sons désagréables et au frôlement de surfaces rugueuses présentent des réactions physiologiques spécifiques, notamment en matière de fréquence cardiaque.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

30 ans d’engagements au côté des personnes avec autisme et de leurs familles (Fondation Orange)

En 2021, la Fondation Orange franchit le cap des 30 années de mobilisation pour les personnes atteintes de troubles du spectre autistique et leurs familles. Notre engagement ? Mieux faire connaitre l’autisme, faciliter l’insertion sociale, professionnelle et le quotidien, grâce au numérique notamment. Depuis 1991, nous sommes la seule Fondation d’entreprise à faire de l’autisme un axe de mécénat.

Lire l’article

Publié dans Autisme

Dans l’ancienne poste de Mers-les-Bains: Un lieu d’accueil adapté pour des adultes autistes (actu.fr)

La maison de Vincent a ouvert ses portes à Mers-les-Bains, dans la Somme, fin mars 2021. Il s’agit d’un lieu de vie et d’accueil adapté pour des adultes autistes.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Habitat

Décret n° 2021-391 du 2 avril 2021 relatif au certificat médical joint à une demande déposée auprès d’une maison départementale des personnes handicapées (Journal Officiel)

Notice explicative : le décret porte de six mois à un an la durée de validité du certificat médical joint par la personne handicapée à la demande de droits et prestations qu’elle dépose auprès de la maison départementale des personnes handicapées. Il s’agit d’une mesure de simplification des démarches des personnes en situation de handicap et leurs familles.

Lire le décret

Publié dans Autisme, Droits & Législation

Arrêté du 10 mars 2021 relatif à la définition de l’expertise spécifique des psychologues mentionnée à l’article R. 2135-2 du code de la santé publique (Journal Officiel)

Article 1

Le parcours de bilan et d’intervention précoce prévu à l’article L. 2135-1 du code de la santé publique peut inclure des prestations d’un psychologue qui propose un programme individualisé d’intervention fonctionnelle sur la base de l’évaluation initiale.
Le psychologue :

– réalise une évaluation fonctionnelle spécifique et personnalisée du fonctionnement adaptatif de l’enfant dans ses milieux de vie notamment en famille, à la crèche, et à l’école ;
– prend en compte la demande et l’expertise de la famille ;
– établit les objectifs et les modalités de l’intervention ;
– met en œuvre l’intervention proposée ;
– évalue les bénéfices de l’intervention au regard des objectifs et des modalités proposés.

Lire la suite de l’article

Publié dans Accompagnements, Autisme, Droits & Législation

Autisme : l’ARS débloque 1,40 M€ pour de meilleurs diagnostics en Bretagne (Le Télégramme)

Catherine Baudouin-Quéromès, directrice de la Maison d’accueil spécialisée l’Archipel à Paimpol, a reçu Stéphane Mulliez, directeur général de l’ARS Bretagne, dans le cadre de la journée mondiale de l’autisme. Des moyens sont débloqués pour plus de diagnostics.

Lire l’article

Publié dans Annonces, Autisme

Les gènes et la réactivité des personnes autistes aux signaux environnementaux (J. Vinçot)

Chez les vrais jumeaux, les traits autistiques sont associés à une tendance à éviter ou à ne pas remarquer les indices environnementaux (images, sons et autres signaux sensoriels)..

Lire l’article

Publié dans Autisme

PCO TND : ah enfin entre 7 et 12 ans ! (J. Vinçot)

Les plate-formes de coordination et d’orientation pour les troubles neuro-développementaux vont pouvoir s’occuper des enfants de 7 à 12 ans. L’articulation avec l’AEEH est désormais permise. La durée de prise en charge est étendue à 2 ans.

Lire l’article

Publié dans Accompagnements, Autisme, Droits & Législation

Autisme et hypersensibilité visuelle : la photophobie (Guillaume Alemany)

Publié dans Autisme

Vincent nous parle de son parcours de jeune avec autisme (Fondation Orange)

Publié dans Autisme

L’autisme expliqué aux enfants (Elrina O’Brien)

Publié dans Autisme

Les parents d’enfants en situation de handicap peuvent désormais bénéficier de l’accompagnement à domicile financés par les CAF (UNAPEI)

Les CAF financent des services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) pour soutenir la parentalité durant des périodes difficiles. Ce financement est désormais accessible aux parents d’enfants en situation de handicap.

Lire la suite de l’article

Publié dans Accompagnements, Autisme, Droits & Législation

Café/Rencontre/Ludothèque, le samedi 15 Mai 2021

Notre Café/Rencontre/Ludothèque mensuel aura lieu le samedi 15 Mai 2021, de 15h00 à 17h00, au sein des locaux de l’association au 81, Bd Albert 1er (Rennes).

Du fait des conditions sanitaires, nous allons organiser soit 3 rencontres en parallèles dans des salles différentes. Dans chaque salle, le nombre de personnes sera limité à 6 ; soit faire cela en extérieur.

Pour participer à ce café/rencontres, une inscription préalable est obligatoire via ces liens :

Lors de cet après-midi, le port du masque ainsi que le respect des gestes barrières seront obligatoires (distance minimale de 1m entre les personnes, …).

Vous pourrez aussi consulter le catalogue, emprunter du matériel de la ludothèque.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Covid19-Gestes.jpg.
Publié dans Autisme, Café/Rencontres, Ludothèque

Perception des effets de l’intervention comportementale intensive chez des enfants présentant un trouble du spectre de l’autisme (N. Abouzeid et N.Poirier, Enfance en difficulté, Nov. 2014)

Publié dans A.B.A., Accompagnements, Autisme

ABA compatissante (Different Roads to Learn)

Article original : Compassionate ABA

Traduction :

La compassion nécessite trois actions: écouter, comprendre et agir. L’ABA est une pratique compatissante par définition, car les analystes du comportement sont formés pour faire chacune de ces actions de manière très spécifique.

L’écoute est nécessaire pour obtenir le consentement. Les analystes du comportement sont tenus par les directives éthiques et professionnelles de garantir un consentement éclairé avant de mettre en œuvre une évaluation ou une intervention. Le consentement éclairé comprend la démonstration que vous comprenez ce que vous acceptez, de sorte que les analystes du comportement doivent être à l’écoute des clients et de leurs parents / tuteurs pour déterminer si cette compréhension existe. S’ils sont vraiment consentants, les clients ou leurs parents / tuteurs auront toujours le contrôle des objectifs visés et des stratégies d’intervention.

La compréhension passe par la perspective fonctionnelle adoptée par les analystes du comportement, ce qui signifie qu’ils prennent le temps d’apprendre et de comprendre pourquoi un comportement se produit ou ne se produit pas. Après avoir écouté ce qui est important pour et pour le client, l’étape suivante consiste à évaluer le comportement. En termes simples, l’analyste du comportement s’efforce de se mettre à la place de son client et de comprendre pourquoi il agit ainsi. L’hypothèse est toujours que l’individu a de bonnes raisons pour son comportement, et si ces actions vont changer, nous devons trouver comment les remplacer ou les rendre moins nécessaires, plus efficaces ou plus faciles. Nous supposons que les gens ont raison sur leurs interactions avec le monde. Si quelque chose doit changer, c’est le monde et non la personne.

Agir se fait par le développement d’interventions destinées à améliorer la situation et l’expérience du client, en fonction des priorités établies par le client à travers l’écoute et le consentement. Les analystes du comportement considèrent la validité sociale comme une valeur très importante, en ce sens que non seulement le changement de comportement doit être significatif et utile pour l’individu qui change de comportement, mais les façons dont le comportement est changé doivent également être acceptables. Les interventions comportementales ne sont pas faites aux gens, mais avec eux, pour les aider à atteindre leurs propres objectifs d’une manière qu’ils jugent raisonnable.

Le consentement, l’évaluation et l’intervention répondent aux trois exigences de la compassion: écouter quelqu’un pour entendre ce qui le préoccupe, essayer de comprendre ou ressentir sa détresse, puis faire quelque chose pour atténuer ses problèmes. Ne pas prendre de mesures pour écouter les préoccupations et comprendre le comportement supprime l ‘«analyse» de la pratique et la réduit à un ensemble de trucs qui fonctionnent parfois mais souvent pas, et parfois même aggravent les choses. Malheureusement, parfois une formation ou une supervision médiocres, ou une simple pratique contraire à l’éthique, aboutit à une analyse du comportement qui n’est pas compatissante et qui reflète mal l’ensemble du domaine.

Considérez deux scénarios qui pourraient se produire lorsqu’un analyste du comportement bien intentionné rencontre un nouveau client pour la première fois et constate que le client a des taux élevés de stéréotypie :

  • L’analyste du comportement A s’appuie sur son expérience et détermine que les niveaux de stéréotypie dans lesquels le client s’engage seront probablement perturbateurs à l’école et dans d’autres environnements communautaires. Elle informe la famille que la stéréotypie est inappropriée et apprend aux parents à mettre en œuvre un plan complet qui comprend l’enrichissement de l’environnement, le renforcement positif pour les périodes de temps où la stéréotypie ne se produit pas, et leur demande de collecter des données tout au long de la journée sur les niveaux de stéréotypie. Puis elle repart avec la promesse de revenir dans une semaine pour évaluer leurs progrès. Les parents appellent l’agence et disent qu’ils ne pensent pas que l’ABA est pour eux.
  • L’analyste du comportement B a une longue conversation avec la famille au sujet de ses activités préférées en tant que famille. Elle leur demande ce qu’ils aiment faire avec leur enfant et constate qu’ils aiment tous aller au terrain de jeu mais qu’ils réservent généralement cette activité pour les jours froids ou tôt le soir et qu’ils y vont de moins en moins. Quand cela est exploré un peu plus loin, ils partagent avec réticence que les deux parents sont mal à l’aise lorsque d’autres parents et enfants regardent lorsque leur enfant se livre à des stéréotypies. L’analyste du comportement demande ce qu’il aimerait faire à ce sujet, le cas échéant, ou s’il estime que sa stratégie actuelle fonctionne pour lui. Les parents demandent s’ils peuvent y réfléchir et l’analyste du comportement accepte d’en discuter lors de la réunion de la semaine prochaine. En attendant, elle leur laisse quelques sites Web sur l’évaluation fonctionnelle à examiner. Lors de la réunion de la semaine suivante, les parents disent qu’ils aimeraient donner la priorité à d’autres problèmes par rapport à la stéréotypie pour le moment, mais qu’ils aimeraient en savoir plus sur l’évaluation fonctionnelle pour voir si cela pourrait les aider à mieux comprendre la stéréotypie.

Dans ces scénarios, l’analyste du comportement A a fourni un ensemble d’interventions qui ne sont pas aversives et potentiellement pas difficiles à mettre en œuvre pour un professionnel qualifié, mais peut-être accablantes pour une famille nouvellement introduite à l’ABA. Elle a priorisé les objectifs d’intervention en fonction de son expérience plutôt que des besoins et des préférences de la famille, sans prendre le temps de les écouter et d’assurer leur consentement. Elle n’a pas non plus évalué ni tenté de comprendre le comportement et a plutôt tenté de prendre rapidement des mesures pour le réduire. De plus, elle n’a pas tenté de déterminer si les interventions étaient acceptables pour les parents ou l’enfant. Si la famille a choisi de poursuivre son plan, il est possible que les stéréotypes aient diminué, mais il est également possible que son plan ne remplisse pas la fonction du comportement, ce qui entraîne un stress inutile et une mauvaise expérience pour l’enfant. En fin de compte, la famille a décidé que cette approche ne correspondait pas à ses besoins et ils ont perdu tous les avantages potentiels de l’ABA bien mis en œuvre pour d’autres domaines de la vie de leur enfant, comme l’amélioration de la communication et de l’indépendance.

En revanche, l’analyste comportemental B a évolué lentement. Elle n’a pas commencé par essayer d’identifier les problèmes, mais en écoutant la famille en explorant leurs forces et leurs renforçateurs, en lui fournissant des connaissances sur la façon de se connecter avec l’enfant et les parents et comment créer une expérience amusante, chaleureuse et agréable pour tout le monde. . Elle leur a permis de partager ce qui rend difficile pour eux de profiter de ces renforçateurs, et elle a ouvert la porte pour les aider avec ce problème si c’est ce qu’ils veulent. Cependant, elle n’a pas fourni de solution sans consentement ni évaluation. Elle leur a laissé des informations et du temps pour réfléchir, et la famille était à l’aise pour qu’elle revienne et continue d’explorer ce qui serait le mieux pour leur enfant dans le contexte de leur famille. En fin de compte, en écoutant et en évaluant, cet analyste du comportement a une chance d’agir et de fournir un service et des soins vraiment compatissants à ce client et à sa famille.

Les deux analystes du comportement signifient bien. Les deux veulent ce qu’il y a de mieux pour leur client. Aucun des analystes du comportement ne veut effrayer les familles, faire pleurer les enfants ou emporter ce qu’ils aiment. Les deux ont de riches ressources à leur disposition, mais une seule sera probablement en mesure de partager ces ressources et d’atteindre ses objectifs et les objectifs de la famille. Pratiquer avec compassion maintient la communication ouverte, mais le fait de ne pas faire preuve de compassion en n’écoutant pas et en ne comprenant pas peut entraîner une porte fermée et une grande perte pour la famille et le terrain.

Lorsqu’il est pratiqué correctement et avec compassion, l’ABA comprend plusieurs fonctionnalités. D’abord et avant tout, l’accent est mis en permanence sur l’apport du client et de la famille. Les objectifs, les stratégies et les mesures des résultats sont déterminés en consultation avec les personnes qui seront touchées par l’intervention. Cela comprend non seulement la personne qui reçoit des services, mais aussi ceux qui l’aiment. Adopter un point de vue large qui inclut toute la famille est un élément important de la compassion.

Ensuite, non seulement les analystes du comportement devraient obtenir le consentement comme mentionné précédemment, mais ils devraient également s’assurer d’obtenir l’assentiment des clients qui ne sont pas en mesure de consentir légalement. L’assentiment est une version moins formelle du consentement qui peut être donnée par des enfants ou des personnes qui ont des différences cognitives qui les empêchent de vraiment consentir. En raison de la nature extrême du comportement de certaines personnes qui reçoivent des services d’analyse du comportement, l’assentiment n’est parfois pas obtenu pour des raisons de sécurité. Cela ne devrait se produire qu’en période de crise, lorsque l’individu et / ou son entourage est réellement en danger. Tout événement de ce type doit être immédiatement suivi par l’obtention du consentement, puis par une évaluation et une analyse des moyens de prévenir les crises à l’avenir. Les interventions devraient être acceptables pour toutes les parties, y compris les personnes qui reçoivent les services. Encore une fois, de nombreuses personnes qui reçoivent des services ABA ne peuvent pas exprimer verbalement leur assentiment, mais l’analyste du comportement doit être suffisamment qualifié pour reconnaître les indicateurs comportementaux d’assentiment ou d’absence d’assentiment et ajuster leurs actions en conséquence.

Les analystes du comportement compatissants sont également flexibles. Ils reconnaissent que les circonstances changent dans la vie des clients et de leur famille et que parfois même des plans efficaces doivent être ajustés. Ils reconnaissent également que parfois, malgré leurs meilleures intentions, leurs efforts ne fonctionnent pas bien et ils sont prêts à prendre du recul, à réévaluer et à ajuster les approches au besoin. Les analystes du comportement doivent également être honnêtes sur ce qu’ils peuvent offrir, leur compétence et leur niveau d’aisance avec ce qui leur est demandé, et la meilleure façon pour les clients et les familles de participer à leurs propres services. Enfin, il est essentiel que les analystes du comportement établissent des liens humains avec les familles qu’ils servent. De nombreux analystes du comportement trouvent qu’il est facile de se connecter avec leurs clients grâce à leurs renforçateurs et à leurs succès, mais il est également important de maintenir un lien avec le reste des personnes dans la vie de leurs clients en manifestant de l’intérêt et de la préoccupation pour eux.

Une dernière pensée est que la compassion peut être une voie à double sens. Les analystes du comportement peuvent mieux se connecter avec le client et la famille lorsque l’effort de connexion est réciproque. Même s’il appartient à l’analyste du comportement d’essayer de mettre la famille à l’aise pour partager ses besoins et ses préférences, parfois nous ne savons pas ce que nous ne savons pas. Même le professionnel le plus compatissant et le plus compétent peut manquer quelque chose, alors les familles et, si possible, les clients, devraient prendre la parole et leur faire savoir si c’est le cas. Il est également important de savoir clairement si le consentement et l’assentiment sont donnés ou non. Si l’analyste du comportement ne demande pas de consentement, il est parfaitement acceptable que le client ou le membre de la famille suspende l’interaction et discute des limites du consentement implicite dans toute situation individuelle. Enfin, les familles qui font preuve de flexibilité, de connexion et d’honnêteté en retour et qui sont ouvertes à toutes réserves ou inconforts permettent le maintien d’une relation à plus long terme et plus productive, qui ne fera qu’aider davantage leur être cher.

References :

Behavior Analyst Certification Board. (2014). Professional and ethical compliance code for
behavior analysts. Author.

Callahan, K., Foxx, R. M., Swierczynski, A., Aerts, X., Mehta, S., McComb, M. E., Nichols, S. M., Segal, G., Donald, A., & Sharma, R. (2019). Behavioral artistry: Examining the relationship between the interpersonal skills and effective practice repertoires of applied behavior analysis practitioners. Journal of Autism and Developmental Disorders, 49(9), 3557-3570.

LeBlanc, L. A., Taylor, B. A., & Marchese, N. V. (2019). The training experiences of behavior analysts: Compassionate care and therapeutic relationships with caregivers. Behavior Analysis in Practice, 13, 1-7.

Taylor, B. A., LeBlanc, L. A., & Nosik, M. R. (2018). Compassionate care in behavior analytic treatment: Can outcomes be enhanced by attending to relationships with caregivers? Behavior Analysis in Practice, 12(3), 654–666.

Publié dans A.B.A., Autisme

Autisme : diagnostic et machine learning, une étude à Limoges (par J. Vinçot)

Les réponses du Dr Eric Lemonnier (CRA Limousin) sur l’étude qui donne un pronostic de l’autisme après la naissance de l’enfant, en fonction des données recueillies pendant la grossesse.

Lire la suite de l’article

Publié dans Autisme, Formation

Les difficultés de communication expliqueraient l’agressivité de garçons autistes (par J. Vinçot)

Les garçons autistes ayant des comportements agressifs ont également tendance à avoir des problèmes de communication. Mais chez les filles autistes, la communication et l’agressivité pourraient ne pas être liées.

Lire la suite de l’article

Publié dans Autisme, Formation

Le monde en face (France TV, Reportage)

Décidée à lever le voile sur le retard accumulé par la France dans le diagnostic, la scolarisation et l’intégration des personnes autistes, la journaliste Elizabeth Tchoungui, elle-même mère d’un enfant autiste, raconte le combat quotidien des familles et confronte leurs expériences aux professionnels de santé et responsables politiques français qu’elle va rencontrer. Pourquoi l’Etat Français, malgré une succession d’engagements pris publiquement depuis près de vingt ans, ne parvient-il pas à fournir à tous les autistes du pays des instituts adaptés et de proximité ? Quels sont les obstacles à une scolarisation massive des enfants autistes en milieu ordinaire ? Où en est la formation du corps médical et enseignant sur cette question ?

Voir le reportage

Publié dans Autisme

Proloquo2Go, l’appli qui facilite le dialogue (Le blog Emploi Handicap)

D’abord lancée en espagnol et en anglais, Proloquo2Go vient d’être traduite en français (métropolitain et canadien). Réalisée à partir de pictogrammes, l’application permet aux personnes ayant des difficultés à parler ou privées de la parole, de se faire comprendre.

Lire la suite de l’article

Publié dans Autisme, Communication, Numérique

À réécouter, le pédopsychiatre Eric Lemonnier auteur d’une étude pour pronostiquer l’autisme chez l’enfant (France Bleu)

Le pédopsychiatre Eric Lemonnier conduit une étude prometteuse. Le but ? Pronostiquer l’autisme chez l’enfant. Un dispositif précoce capable de repérer l’autisme chez l’enfant avant même sa naissance grâce à l’intelligence artificielle.

Lire la suite de l’article

Publié dans Accompagnements, Autisme

Enquête nationale sur les moyens de la politique école inclusive (ASF)

Le réseau ASF accompagne les familles qui souhaitent une scolarité inclusive pour leur enfant et un accompagnement en libéral. Depuis septembre, les familles font part de difficultés nouvelles et grandissantes.
Le Ministère de l’Education Nationale et le secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées ne réagissent pas, pour le moment, aux alertes des associations.

ASF propose aux familles d’organiser une remontée directe. Pas de graphiques, pas de statistiques. Juste vous, votre enfant et votre situation au quotidien.

Notre objectif : mettre les ministères face à la situation qui se dégrade. Gestion de la pénurie par les PIAL, fermeture aux libéraux, baisse de la qualité des accompagnements.

Toutes les situations ne sont pas évoquées. Nous souhaitons cibler certaines situations dans un premier temps.

Aller sur le site de l’enquête

Publié dans Autisme, Scolarité

Limoges : une équipe de scientifiques utilise l’intelligence artificielle pour détecter l’autisme dès la naissance (France 3)

Des spécialistes du CHU et de l’Université de Limoges participent à un projet de recherche utilisant l’intelligence artificielle pour détecter les premiers symptômes de l’autisme, dès la naissance de l’enfant.

Lire l’article

Publié dans Accompagnements, Autisme

Nul et digne d’intérêt : Plis du cerveau, visages vacillants, traceurs oculaires (par J. Vinçot)

Revue d’études qui ne confirment pas les études antérieures, sur les différences entre sexes, sur le comportement de jeu, la différence entre autisme et TDAH, le contact visuel, la réponse aux sons.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Enquête individuelle “Sport et Autisme” (FFSA)

Quelle est la pratique physique ou sportive des personnes avec autisme ? Qu’est-ce que le sport apporte aux personnes avec autisme ? Quels sont les besoins en termes de pratique sportive des personnes avec autisme ? Des programmes spécifiques sont-ils nécessaires ? des adaptations nécessaires ? Lesquelles ?

La Fédération Française du Sport Adapté (FFSA) compte actuellement parmi ses licenciés une part non négligeable de personnes avec autisme le plus souvent avec déficience intellectuelle.

Ce questionnaire s’adresse directement à toute personne avec autisme (avec ou sans déficience intellectuelle), à titre individuel, et vise à permettre à la FFSA de mieux appréhender les besoins en terme de pratique sportive de l’ensemble des personnes avec autisme, afin de tenter de mieux y répondre.

Il est suggéré d’accompagner les personnes qui en auraient besoin pour compléter ce questionnaire.

Ce questionnaire constitué de 15 questions est anonyme. Le temps estimé pour le compléter est de 10 à 15 minutes

Aller sur le site de l’enquête

Publié dans Accompagnements, Autisme

L’intelligence artificielle pour identifier dès la naissance des bébés susceptibles d’avoir plus tard un diagnostic de Trouble du Spectre Autistique (Le Blog de Ben Ari)

Les Troubles du Spectre Autistique (TSA) se manifestent par des troubles de la socialisation, de la communication, des intérêts restreints, comportements répétitifs et stéréotypés. Le diagnostic est obtenu entre 3 et 5 ans, or un diagnostic précoce permet d’atténuer la sévérité des séquelles et de mieux intégrer l’enfant dans son milieu social à l’aide de techniques psycho-éducatives. Sachant que les TSA « naissent » in utéro, nous avons testé l’hypothèse qu’une analyse des paramètres de la grossesse et naissance sans à priori pourrait permettre, dès la naissance, d’évaluer le risque d’un pronostic de TSA.

Lire la suite de l’article

Publié dans Autisme, Formation

GEM autisme (partie 1): Un tremplin ou un frein pour l’inclusion (Aspie Conseil)

Publié dans Autisme, Soutien

Babouillec Sp, son nouveau livre : “Voyage au centre d’un cerveau autiste”

Dans cette période de diète culturelle forcée, j’ai la chance de sortir un livre chez Rivages. “Voyage au centre d’un cerveau d’autiste” est un texte poétique libre dans sa forme.
Un voyage absent du guide du routard qui n’envoie pas en voyage dans les têtes., cités de l’inconnu. Il sort en mai et j’ai répondu à l’interview de Kerenn Elkaïm de LH le Magazine pour un portrait. Cette déambulation en temps présent dans ma cervelle a fait son chemin vers les mots amour et liberté.
La frustration du moment derrière nos gestes barrières d’où l’adrénaline de l’amour.
Portez-vous bien et plein d’amour pour faire péter l’adrénaline de la liberté.

Publié dans Annonces, Autisme

Autisme : Camouflage chez les adolescents, expériences femmes, infection maternelle (par J. Vinçot)

Trois études récentes : les conséquences sur la santé mentale du camouflage chez les adolescents, l’expérience des femmes autistes, l’augmentation des probabilités d’autisme en cas d’infection maternelle prénatale.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Il n’y a pas de gènes spécifiques à l’autisme, seulement des gènes du cerveau (par J. Vinçot)

Les gènes présents dans l’autisme concernent également d’autres troubles, notamment du neurodéveloppement. Il est prématuré de lier des gènes à l’autisme seulement, et de limiter l’étude à eux.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Formation

Qu’est-ce que la séquence d’instructions à probabilité élevée ? (Different Roads To Learn)

Article original : What is the High Probability Instruction Sequence?

Traduction :

Je suis parent d’une fillette de 6 ans autiste. Elle était très coopérative, mais récemment, chaque tâche est une bataille qui nous laisse épuisés. Elle ne veut pas faire des choses que je sais qu’elle peut faire, comme prendre un bain ou s’habiller le matin. L’enseignant de mon enfant a proposé diverses suggestions que nous mettons en œuvre. Elle a également mentionné une technique appelée la séquence d’instructions à haute probabilité. Qu’est-ce que cette technique particulière implique et comment peut-elle être utilisée pour résoudre ma lutte actuelle?

Répondue par Amanda Marshall, MEd, BCBA et Nicole Stewart, MSEd, BCBA, LBA-NY

Le manque de coopération avec les tâches non préférées est un défi très courant pour tous les parents. Cela peut être drainant et vous laisser saisir les pailles pour trouver le chemin de moindre résistance. Nous pensons que chaque fois que vous savez que vous devez faire face à ces situations, vous vous préparez probablement parce que vous prévoyez un résultat moins que souhaitable.

À une époque où les parents passent de plus en plus de temps avec leurs enfants, ces batailles sont de plus en plus fréquentes. Il est courant que la frustration monte des deux côtés. Pour ajouter à ce défi, de nombreuses interventions demandent beaucoup de temps ou de main-d’œuvre, qui sont toutes deux des produits rares dans l’environnement actuel. Nous comprenons à quel point il peut être difficile d’apporter des changements avec tout ce qu’un parent a dans son assiette un jour donné.

Même avec le stress de la parentalité, une pandémie et d’autres situations personnelles, des résultats positifs sont quelque chose que nous voulons tous voir par nous-mêmes. Il peut s’agir de passer un examen, de préparer un gâteau qui monte ou de faire faire à nos enfants ce que nous leur demandons. Nous voulons que nos stratégies parentales fonctionnent pour nous-mêmes, en tant que parents et pour nos enfants. Lorsque l’un de nous éprouve un résultat positif, nous nous sentons bien. Parce que ça fait du bien, nous sommes tous les deux plus enclins à faire la même chose à l’avenir pour contacter à nouveau le même renforcement positif.

Passons à votre question. Pensez au moment où vous avez demandé à votre fille de faire quelque chose pour vous. Quel a été le résultat? Était-ce positif ou carrément négatif? Avez-vous réussi à lui demander de terminer la tâche? Ou était-ce une bataille importante sans vainqueur, juste beaucoup de désagréments persistants dans l’air? Nous savons que bon nombre de nos résultats personnels avec nos propres enfants ont consisté en ces derniers. Cela va souvent comme ceci – «Il est temps de prendre un bain!», Se déplaçant rapidement vers une crise de colère parce que notre enfant évite de se mettre dans la baignoire. Oh oui, dites-vous, nous connaissons cette expérience désagréable !!!

Nous sommes très heureux que vous travailliez avec l’équipe de votre fille pour résoudre ce problème. Il serait important d’examiner attentivement chaque situation et de poser des questions telles que:

  1. La résistance est-elle liée à des déficits de compétences qui pourraient être corrigés?
  2. Y a-t-il une hypersensibilité sensorielle en place telle que l’odeur du shampooing ou une gêne due à l’eau sur son visage?
  3. Comment la coopération est-elle actuellement renforcée et ce renforcement est-il adéquat? Nous ne voulons pas nécessairement dire une récompense réelle (bien que vous puissiez le faire!), Mais pensez à ce que cela représente pour votre fille – quel est son résultat positif?
  4. Des demandes se produisent-elles à des moments où un renforçateur concurrent est en jeu (par exemple, des frères et sœurs jouant avec un système de jeu)?
  5. Dans quelle mesure la journée de votre fille est-elle prévisible?
  6. Y a-t-il une possibilité d’utiliser la prise de décision?
  7. Le temps alloué à la tâche est-il suffisant pour qu’il s’agisse moins d’une «bataille»?
  8. Si c’est quelque chose que votre enfant ne peut pas encore faire par lui-même, fournissez-vous l’enseignement et / ou le soutien nécessaires? Le contexte de la tâche est-il orienté vers l’enseignement pour garantir des performances presque sans erreur?

Les réponses à ces questions guideront vos prochaines étapes. Comme vous l’avez appris de l’enseignant de votre fille, il existe une procédure comportementale qui, selon de nombreux parents, brise la glace en ce qui concerne ces tâches désagréables «à faire». C’est ce qu’on appelle la séquence pédagogique à haute probabilité. Bien qu’il existe de nombreuses façons de résoudre le problème, celui-ci est gratuit, nécessite une prévoyance limitée et peut insérer un peu de rire et de plaisir dans ces moments auparavant difficiles.

La séquence pédagogique à probabilité élevée est souvent utilisée lorsque vous avez besoin que votre enfant accomplisse une tâche ou suive une instruction. Cooper, Heron et Heward (2020) définissent la séquence pédagogique à probabilité élevée comme «une procédure non aversive pour améliorer la conformité et réduire les comportements problématiques entretenus par l’évasion». En d’autres termes, l’enfant est plus susceptible d’écouter et de répondre à la demande car vous créez au préalable un environnement amusant et plus propice. Nous avons tous connu des comportements problématiques entretenus par l’évasion lorsque nos enfants font continuellement des choses pour éviter de faire ce dont nous avons besoin. Des exemples de scénarios courants avec lesquels de nombreux parents ont du mal pourraient être de faire leurs devoirs, de s’habiller ou de ramasser des jouets. En tant que parents, nous savons que bon nombre de ces tâches non préférées mènent souvent à des interactions aversives, qui ont un impact négatif sur les deux parties.

La séquence pédagogique à probabilité élevée implique que l’enseignant ou le parent présente une série d’environ 3 à 5 instructions faciles à suivre (probabilité élevée) pour lesquelles l’enfant a des antécédents de conformité. À quoi ressemblent ces demandes à forte probabilité? Il peut s’agir de nombreuses tâches simples, courtes et faciles à réaliser, comme se toucher le nez, un high five, courir sur place, applaudir, faire une danse agitée ou grogner comme un lion. Pensez à ce qui est amusant et facile à faire pour votre enfant! Ces demandes sont livrées assez rapidement, suivies immédiatement d’un renforcement puissant et positif pour chaque instance de conformité. Lipschultz et Wilder (2017) recommandent un intervalle de temps entre 1 à 5 secondes entre chaque instruction. Le renforcement peut prendre la forme d’éloges verbaux, de câlins, de high fives, de danse sur place ou d’acclamations. Utilisez n’importe quelle forme de renforcement positif auquel votre fille répondra positivement et augmentera la probabilité de répéter le comportement à l’avenir.

Une fois que votre fille a terminé la séquence de requêtes à haute probabilité que vous avez donnée, il est temps d’ajouter l’instruction cible (faible probabilité). À quoi ressemble une demande à faible probabilité? Une demande à faible probabilité est une instruction qui exige la conformité de votre fille. C’est le type d’instruction que vous voudriez, comme nous l’avons dit au début, vous préparer tout en livrant et anticiper un résultat moins que souhaitable. Voici un exemple de ce à quoi il pourrait sembler d’incorporer cette stratégie à l’heure du bain.

Exemple de séquence d’instructions:

Parent: «Touchez votre nez.» (demande à forte probabilité)
Enfant: touche le nez.
Parent: «Bon travail !!» «High five» (demande à forte probabilité)
Enfant: gifle la main du parent.
Parent: Danser et applaudir sur-le-champ “Prends ce canard et jette-le dans le bain.” (demande à forte probabilité)
Enfant: Prend un canard et le jette dans le bain
Parent: «Woohoo, tu es rock !!! Maintenant, entrez dans le bain et sauvons ce canard !!! ” (demande à faible probabilité)
Enfant: monte dans le bain.

Cette procédure peut demander beaucoup de pratique et de persévérance aux parents à maîtriser. Ce n’est pas un problème, continuez, soyez créatif et souvenez-vous que vous êtes celui qui contrôle. Veillez toujours à varier vos demandes et à ne pas utiliser la même séquence à chaque fois, car elle deviendra de moins en moins efficace avec le temps. Surtout, le renforcement est essentiel à la réussite de cette procédure! Si votre enfant ne s’engage pas dans les tâches «plus faciles» ou plus amusantes, essayez-en différentes ou parlez à votre équipe de celles qui, à son avis, sont les plus susceptibles de faire avancer les choses pour la conformité.

Ce que nous voulons souligner ici, c’est que la parentalité est sans conteste l’un des emplois les plus difficiles au monde, alors ne soyez pas dur avec vous-même. Vous n’êtes pas un mauvais parent. Vos tout-petits ne sont pas livrés avec un manuel. Nous vous encourageons à rechercher de petites façons d’incorporer la séquence pédagogique à probabilité élevée dans votre temps avec votre enfant. Nous recommandons également cette séquence pour la facilité d’utilisation: vous n’avez pas besoin de matériel, de planification préalable ou pour préparer votre enfant à un changement. Lorsque vous sentez que vous vous préparez mentalement à une situation difficile (comme nous savons que nous le faisons chaque fois que nous devons amener les enfants à l’école!), Prenez un moment pour essayer cette tactique!

Il y a tellement d’aide là-bas pour vous guider sur une voie plus positive en tant que parent en utilisant des stratégies simples fondées sur des preuves scientifiques. La séquence pédagogique à probabilité élevée n’est qu’une parmi tant d’autres. Par exemple, vous et votre équipe pouvez également essayer d’incorporer la formation en communication fonctionnelle, la modélisation ou la mise en forme, ainsi que de traiter les compétences préalables manquantes. Vous avez ça !!!

Publié dans A.B.A., Accompagnements, Autisme

La scolarisation des élèves handicapés en Bretagne (ARS Bretagne)

Publié dans Autisme, Scolarité

Vente solidaire Apéro Délices” au profit d’A.B.A. – Ille-et-Vilaine

Une initiative solidaire d’une adhérente, pour de faire du bien en cette période difficile.
N’hésitez pas  à commander sur le site d’Apéro Délices.

Publié dans Autisme, Soutien

A.B.A.- Ille-et-Vilaine au Webinaire #AutismDay organisé par la Fondation, le 02 Avril, de 12h30 à 14h00

A l’occasion de la Journée Mondiale de Sensibilisation à l’Autisme, la Fondation Orange vous invite à découvrir les solutions mises en place par des associations de Bretagne et des Pays-de-la-Loire, dont A.B.A. – Ille-et-Vilaine, pour faire face aux enjeux de la crise sanitaire.

Ce webinaire se tiendra le 2 avril 2021 de 12h30 à 14h00.

Inscrivez-vous ici

Publié dans Autisme, Communication

Café/Rencontre/Ludothèque, le samedi 03 Avril 2021

Notre Café/Rencontre/Ludothèque mensuel aura lieu le samedi 03 Avril 2021, de 15h00 à 17h00, au sein des locaux de l’association au 81, Bd Albert 1er (Rennes).

Du fait des conditions sanitaires, nous allons organiser soit 3 rencontres en parallèles dans des salles différentes. Dans chaque salle, le nombre de personnes sera limité à 6 ; soit faire cela en extérieur.

Pour participer à ce café/rencontres, une inscription préalable est obligatoire via ces liens :

Lors de cet après-midi, le port du masque ainsi que le respect des gestes barrières seront obligatoires (distance minimale de 1m entre les personnes, …).

Vous pourrez aussi consulter le catalogue, emprunter du matériel de la ludothèque.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Covid19-Gestes.jpg.
Publié dans Autisme, Café/Rencontres

La guidance familiale réduit les disparités en matière de diagnostic de l’autisme (par J. Vinçot)

Des chercheurs ont formé des agents de santé communautaires, appelés “navigateurs”, pour aider les familles à obtenir un diagnostic d’autisme et un traitement. Ce procédé est plus efficace dans les familles à faible revenu et les minorités.

Lire l’article

Publié dans Accompagnements, Autisme

La Caf finance enfin le répit et l’accompagnement des parents d’enfants handicapés (Faire Face)

Besoin d’être accompagné dans vos démarches de reconnaissance du handicap de votre enfant ? Ou de répit, en attendant de trouver une solution pérenne ? La Caf peut désormais financer des heures d’intervention de professionnels à domicile, sans notification de la MDPH.

Lire l’article

Publié dans Autisme, Droits & Législation

Bulletin d’information : une double dose d’études sur la “double empathie” (par J. Vinçot)

Deux études récemment publiées soulèvent la question de la double empathie, sur la perception des personnes autistes comme trompeuses et peu crédibles, ou sur leur tendance à anthropomorphiser les “entités non humaines” .

Lire la suite de l’article

Publié dans Autisme, Formation

Finistère. Des habitats inclusifs pour personnes autistes vont émerger à Morlaix (Ouest-France)

L’association Ty Caroline imagine la création de six studios avec espace de vie en commun dédiés aux personnes autistes. Tout serait pensé pour leur inclusion dans la ville, notamment à Morlaix (Finistère). Les jalons sont posés.

Lire la suite de l’article

Publié dans Autisme, Habitat

Microbiote et santé mentale (INSERM)

Publié dans Autisme, Formation

Qu’est-ce qu’un IME ? (2 Minutes pour Mieux Vivre l’Autisme) (Vidéo)

Certains enfants autistes ou en situation de handicap peuvent entrer en Institut Médico-éducatif afin d’être accompagnés au mieux dans leur autonomie, leurs apprentissages, et leur épanouissement. Découvrons, dans cette vidéo, comment ils fonctionnent.

Voir la vidéo

Publié dans Autisme

Les couvertures lestées chez la personne TSA et TDA(H) (ideereka)

Les couvertures lestées que l’on associe au sens du proprioceptif (conscience du corps dans l’espace), font partie d’un vaste éventail d’aides techniques utilisées pour leur effet calmant, pour gérer les angoisses, les surcharges sensorielles et pour les personnes présentant des troubles d’adaptation aux stimuli de l’environnement…

Lire la suite de l’article

Publié dans Autisme

Prenons soin des Parents : Symptômes, conséquences et traitement du Burnout Parental (Webinaire ANAE)

https://webikeo.fr/webinar/l/replay/JprtX8b7UDnmseS6tUZZ

Voir le webinaire

Publié dans Accompagnements, Autisme

Pédagogie & Neuropsychologie : Quelles stratégies pour les enseignants

Publié dans Accompagnements, Autisme, Scolarité

Le marque-page des émotions : pour développer l’intelligence émotionnelle des enfants pendant la lecture des histoires (PapaPositive.fr)

Les histoires que lisent nos enfants ou celles que nous leur racontons déclenchent des émotions en eux. C’est pourquoi nous pouvons nous en servir pour développer leur intelligence émotionnelle (empathie, identification des émotions, …) .

Pour y parvenir, je vous propose de télécharger un outil que j’ai créé : le marque-page des émotions. Je l’ai décliné en 7 modèles mais vous pouvez fabriquer le vôtre lors d’un atelier avec votre enfant.

En plus de marquer la page, il servira donc de support pour exprimer et verbaliser les émotions !

Aller sur le site

Publié dans Autisme

6 émotions de base en puzzle ! (PapaPositive.fr)

Un petit jeu pour aider les enfants à retenir le nom des émotions grâce à une astuce : assembler des puzzles !

Il s’agira donc d’imprimer et de découper en 9 parties les carrés puzzles et de proposer à votre enfant de les reconstituer et/ou de les personnaliser en les coloriant ou en ajoutant des éléments qui évoquent cette émotion chez eux.

Amusez-vous bien !

Aller sur le site

Publié dans Autisme

Thérapie virtuelle: un regard sur l’interaction sociale et les nouvelles technologies (par J. Vinçot)

En plus de fournir un divertissement et une vie sociale à ceux qui trouvent les interactions en face à face extrêmement stressantes, il y a un intérêt croissant pour l’utilisation de la réalité virtuelle à des fins thérapeutiques et éducatives.

Lire l’article

Publié dans Accompagnements, Autisme, Numérique

Arpheuilles : L’écrivaine Elrina O’Brien touche en plein coeur (La Nouvelle République)

L’habitante d’Arpheuilles a sorti son livre, « Ce que tu touches », en auto-édition. Un récit initiatique sur les grandes épreuves de la vie. Bouleversant.

Lire l’article

Publié dans Autisme

Abonnez-vous à notre newsletter

Connexion

Archives

Commentaires récents