Développement des compétences de jeu (Different Road to Learning)

Article original : Play Skills Development – Different Roads to Learning

Traduction :

Le jeu est cet outil fascinant qui permet aux enfants d’absorber des informations, d’apprendre, de s’engager, de socialiser et de communiquer. Le jeu est essentiel au développement des enfants. Le jeu est un moyen naturel d’amener les enfants dans une nouvelle aventure passionnante chaque jour. Lorsqu’ils discutent du développement des compétences de jeu, les accompagnants ont souvent besoin d’un rappel sur les compétences de jeu appropriées pour différents âges. Le jeu peut donner aux enfants un sentiment de proximité lorsqu’ils jouent, développer des compétences sociales, des compétences en résolution de problèmes et, bien sûr, apprendre le langage. Comprendre les étapes du développement des compétences de jeu peut aider à savoir quel jeu est approprié et quand!

Jalons du jeu

6-12 mois- Dans cette étape de bébé, le jeu est simple, mais tellement gratifiant pour l’enfant et le parent ! L’imitation est une énorme affaire à cet âge et les enfants adorent imiter tous ceux avec qui ils jouent. Pensez à des jeux comme « si grand » ou simplement agiter. Jouer au “peek-a-boo” est tellement amusant et un excellent moyen de jouer avec les plus petits. Les chansons avec des mots idiots sont merveilleuses à cet âge aussi. Rappelez-vous que la communication et le jeu commencent bien avant la langue, donc le jeu non verbal est extrêmement important aussi!

18 mois- Voici le jeu de faux-semblants ! Les cuisines de jouets font fureur pour nos tout-petits en fleurs parce que le jeu de faux-semblants s’épanouit et que l’imagination grandit. Nos tout-petits commencent à utiliser des outils comme des marteaux ou des cuillères pour imiter les actions de la vie réelle dans leur jeu de faux-semblants. Nourrir nos poupées est un autre grand à ce stade ! Souvent, ce groupe d’âge s’engage dans un jeu solitaire et construira des blocs seul ou complétera un puzzle par lui-même. Souvent, ils ne remarquent même pas si d’autres enfants sont autour d’eux !

Enfants de 2 ans- Maintenant que nos enfants sont un peu plus grands, ils sont prêts à s’engager dans des jeux de simulation encore plus développés. Maintenant, les enfants peuvent imiter les tâches ménagères comme faire semblant de balayer ou de laver la vaisselle. Ce serait le moment idéal pour jouer à la maison et utiliser leur monde dans leur monde fictif !

Jeu de spectateur- Lorsque les enfants sont d’âge préscolaire, ils peuvent commencer à regarder d’autres enfants jouer et c’est ce qu’on appelle le jeu des spectateurs. Le jeu des spectateurs, c’est quand les enfants regardent d’autres enfants jouer! Pendant ce temps, les enfants développent leurs compétences sociales et émotionnelles et apprennent également à s’engager dans des situations. Ils apprennent même d’autres enfants et stimulent l’attention et la mémoire !

Jeu parallèle- Il s’agit d’un autre développement du jeu vers l’âge de 2-3 ans lorsque les enfants jouent les uns à côté des autres, peut-être avec les mêmes jouets, mais ne s’engagent pas les uns avec les autres. Les enfants s’influencent mutuellement et peuvent même se copier les uns les autres ! Considérez cela comme un précurseur pour apprendre à vraiment jouer ensemble !

Jeu associatif- Environ 3 à 4 enfants commencent à jouer ensemble en utilisant le même matériel et en faisant des activités similaires, mais ils sont encore un peu indépendants. Pensez à deux enfants partageant des crayons, mais dessinant des images séparées. Les enfants aiment la compagnie des autres, mais ne sont pas encore prêts à faire un jeu ensemble.

Jeu coopératif- Enfin, environ 4 et 5 enfants commencent à interagir les uns avec les autres et à jouer ensemble ! Ils veulent l’interaction et ils veulent faire l’activité ensemble. C’est là que le jeu de simulation prend vraiment son envol et que les enfants font semblant d’être la mère et le père et de s’occuper d’un bébé ou de se servir le dîner au restaurant simulé!

Jeu et thérapie

L’idée la plus importante à retenir quand il s’agit de jouer en thérapie est que tout est une question d’état d’esprit. N’ayez pas peur de devenir idiot. Détendez-vous ! Faites des visages idiots, utilisez des sons idiots et établissez ces liens authentiques. Les jouets ne sont pas aussi importants que les relations humaines, alors ne vous inquiétez pas de tous les jouets et soyez simplement vous ! Si vous cherchez quelques jouets, les bulles, les balles et les marqueurs sont d’excellentes idées ! Les marionnettes peuvent aussi être très amusantes ! Restez à l’écart de tout ce qui a besoin de piles, car cela enlève le jeu à l’enfant. Le jouet fait tout le travail ! Plus il y a de contenu introduit en jouant, plus l’enfant se souviendra de vous et l’absorbera !

En ce qui concerne le développement des compétences de jeu, il est si important de comprendre l’âge de l’enfant et l’impact que le jeu aura sur lui. Il est également très important de savoir à quoi s’attendre en termes de jeu de la part d’un enfant de différents groupes d’âge. Le jeu est un tremplin énorme dans l’apprentissage, l’engagement, les compétences sociales et la communication. Le développement des compétences de jeu est un excellent sujet à approfondir si vous êtes un parent ou un orthophoniste !

Publié dans A.B.A., Accompagnements, Autisme

Abonnez-vous à notre newsletter

Connexion

Archives

Commentaires récents