Présentation

Télécharger la plaquette de l’association

L’association « A.B.A. – Ille-et-Vilaine » a été créée le 11 avril 2013, par évolution de l’association « Pas à Pas – Ille-et-Vilaine », elle-même fruit de l’histoire de « Autisme 35 » (2004).

Il s’agit d’une association laïque à but non lucratif (loi du 1er juillet 1901) reconnue d’intérêt général. Elle a été fondée par des parents d’enfant(s) avec autisme et regroupe parents, professionnels et amis. L’association « A.B.A. – Ille-et-Vilaine » est gérée par un conseil d’administration avec une orientation scientifique, une approche rationnelle, des principes d’éthique et des valeurs fondamentales telles que la solidarité, le respect de la personne handicapée pour un projet de vie individualisé, digne et ambitieux pour toute personne.

Sur les mêmes principes que A.B.A. – Finistère, notre association a pour but de permettre l’accompagnement de personnes atteintes de troubles autistiques, dans tous leurs lieux de vie (domicile, loisirs, école, travail…) en favorisant au maximum leur autonomie et leur intégration en milieu ordinaire. Notre association répondra en ce sens aux appels à projets qui pourront être menés par le Ministère de la Santé dans le cadre du nouveau plan autisme.

Plus spécifiquement, ABA-Ille-et-Vilaine porte à terme, le projet d’ « appartements d’autonomie ». Il s’agit de lieux de type appartements, où la personne avec autisme apprendra, pas à pas, des gestes d’autonomie (toilette, habillage, cuisine, ménage, occupation de ses temps libres) qui lui éviteront un surplus de handicap à l’âge adulte. L’autonomie sera également travaillée à l’extérieur puisqu’il s’agit de lui donner toute sa place parmi nous.

Dans un premier temps, notre démarche a été de faire venir sur Rennes, une psychologue A.B.A. formée à l’Université de Lille 3, seule université en France à dispenser cette formation. Actuellement, elle encadre, à titre libéral, la prise en charge de quatre enfants. Cela consiste d’une part, à guider les parents à « savoir aider » leur enfant. D’autre part, la psychologue élabore des procédures individualisées de remédiation aux troubles de l’enfant. Elle en « pilote » la mise en place et l’application par les trois éducatrices employées par les familles. Pour améliorer sans cesse la qualité de ces interventions, il est nécessaire de procéder à des supervisions régulières (environ tous les 3 mois) par des psychologues « seniors ». Malheureusement, du fait du manque cruel de formations en ABA en France, ces psychologues confirmés viennent généralement de pays étrangers, ce qui représente un coût financier impossible à supporter par les professionnels. L’association essaie donc de se donner les moyens de financer ces supervisions.

A présent, des familles sont en attente, nous désirons augmenter le nombre d’enfants suivis en ABA. Pour cela, il nous faut en réduire le coût et faire venir un psychologue supplémentaire.

Telle est l’origine du pôle de « Ressources en A.B.A. » que nous sommes en train de bâtir.

Son intérêt sera d’une part, de mutualiser les moyens pour les professionnels et pour les familles, et d’autre part de constituer un lieu d’échanges. Le pôle se crée étape par étape en proposant tout d’abord :

un lieu accueillant où les professionnels peuvent :

  • se réunir,
  • emprunter à la matériatèque, des outils d’évaluation (A.B.L.L.S.-R., Verbal Behavior), des outils de communication (Makaton…), etc.

un lieu accueillant où les familles peuvent :

  • se rencontrer pour échanger sur leurs difficultés, leurs approches, leurs pratiques et leurs outils, sans se substituer à un suivi par des professionnels. Possibilité d’y associer la présence de professionnels, d’étudiants…
  • partager des moments de jeux avec les autres enfants présents,
  • faire des demandes d’achats groupés (synthèses vocales…),
  • emprunter à la ludothèque des jeux éducatifs,
  • emprunter des ressources documentaires et des équipements (tablettes, logiciels, …),
  • trouver de l’information et de la documentation pour créer de nouveaux outils mieux adaptés.

La Ville de Rennes nous met à disposition des locaux donnant un espace agréable, les mercredis et samedis, pour créer ce premier lieu. Ils sont situés au 81 Bd Albert 1er à Rennes.  Bien qu’accueillants, ces locaux seront rapidement insuffisants car ils ne pourront pas s’étendre en surface afin d’y déployer  un, puis plusieurs « appartements d’autonomie ».

Le statut des professionnels est également une préoccupation de l’association. Leur formation est surtout une formation de terrain, longue et complexe. Leur rémunération par les familles constitue un point de fragilité important. L’association envisage de les salarier lorsqu’elle le pourra.

En résumé, le pôle ressources en A.B.A. a pour objectif principal de permettre aux personnes atteintes d’autisme, de bénéficier d’un accompagnement adapté et recommandé. Ceci nécessite donc à terme :

  • de disposer de locaux pour la création de ce pôle.
  • de financer la formation et la supervision.
  • de salarier les professionnels.
  • de continuer à acquérir du matériel pour équiper les locaux, pour prêter aux professionnels, aux familles.

Afin de pouvoir atteindre nos objectifs, nous sollicitons tout soutien financier ou matériel, étant entendu que pour mener à bien notre projet, le financement des familles ne sera évidemment pas suffisant.

Abonnez-vous à notre lettre mensuelle

Vous pouvez déduire de vos impôts 66% de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposableDon