Pédagogie adaptée à l’autisme : un outil précieux (Enseignement.be)

Dans une classe, il y a en moyenne un élève qui souffre de « dyslexie », « dyscalculie » ou autres « dyspraxie » et « dysorthographie ». Il y a également en moyenne un élève par classe qui souffre d’un TDA/H (trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité). Tous ces troubles sont des « troubles d’apprentissage » et ne sont pas facilement repérables. Pour cette raison, les élèves qui en souffrent ne sont pas toujours dépistés. Et trop souvent encore, même leurs troubles connus, ces élèves ne sont pas pris en compte dans leurs difficultés.

Aller sur le site

Publié dans Autisme, Scolarité

Abonnez-vous à notre newsletter

Connexion

Vous pouvez déduire de vos impôts 66% de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposableDon

Archives

Commentaires récents