L’activité physique : Un antidépresseur naturel (UQAM)

Pour lutter contre l’anxiété et les symptômes dépressifs associés à des maladies comme le syndrome de fatigue chronique, le mal de dos persistant ou le cancer du sein, l’activité physique donne d’aussi bons résultats que la psychothérapie. C’est ce qui ressort d’une méta-analyse effectuée par le professeur du Département des sciences de l’activité physique Paquito Bernard avec des collègues de l’UQAM, de l’Université de Montpellier et de l’Université de Lyon. Après avoir analysé 30 études portant sur des combinaisons de thérapie et d’activité physique offertes à des personnes souffrant du syndrome de fatigue chronique, de lombalgie chronique, de cancer ou de bronchopneumopathie chronique obstructive, les chercheurs en sont arrivés à la conclusion qu’il n’y avait pas de bénéfice notable à coupler les interventions. L’activité physique seule était aussi efficace que combinée à la thérapie ou que la thérapie seule.

Lire la suite de l’article

Publié dans Autisme, Soutien

Abonnez-vous à notre newsletter

Connexion

Vous pouvez déduire de vos impôts 66% de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposableDon

Archives

Commentaires récents